La fraise

La Fraise….  « Chair rouge et plissée qui pend sous le bec du dindon » Non ce n’est pas ça !!! Ou…. « Collerette en lingerie tuyautée, à un ou plusieurs rangs. (D’origine italienne, elle fut portée depuis Henri II jusqu’au XVIIe s.) »…Pas de chance celle-ci ne se mange pas !!!

ensemble fraiseEnfin la bonne définition… !!!!

Nom Féminin du latin populaire « Fraga », pluriel du latin classique « fragum », avec l’influence de framboise. Fruit comestible du fraisier, réceptacle charnu de la fleur auquel sont fixés de nombreux akènes

(Source dictionnaire Larousse)

C’est le symbole de l’arrivée du printemps!!!  La fraise a 300 ans en 2014 !!!

 Un peu d’histoire… ?

 En 1714, un ingénieur et lieutenant dans la marine, nommé Amédée-François Frézier ramena l’ancêtre de la fraise, et l’introduit chez nous. On l’appella alors « La blanche du Chili ».  En 1740, on la plante à Plougastel en Bretagne, et on en retire le succès que nous lui connaissons aujourd’hui.

  fraise

Elle est l’ennemie des toxines. Et sa richesse en eau, en pectine et en potassium en fait un fruit « Détox ».

Mais pour en retirer le meilleur il faut bien la choisir, sans produits chimiques.

D’un point de vue botanique la fraise, n’est pas une baie mais un faux fruit. Ce sont ces petites graines vertes, sur sa surface rouge, appelées akènes, qui sont les fruits proprement dits. La fraise est riche en fibres,  hypotensive, et pour en optimiser ses effets, on peut l’envisager en mono diète. Riche en vitamines A, C, et en acide folique, elle offre une teneur importante en calcium comparable à d’autres fruits ou bien  même supérieure. 100 g de fraise équivaut à 32 calories.

La fraise est un fruit antioxydant naturel et protège nos neurones. Quelques études montrent qu’elle contribue à faire baisser le cholestérol.

Elle fait aussi partie des fruits que l’on cultive industriellement dans le non respect de la santé (fraises espagnoles, important résidus de pesticides qui polluent eux même notre organisme, ou même deviennent des perturbateurs endocriniens)

Alors comment choisir la fraise  et bien la consommer !!!

Acheter un produit local, avec un label IGP, (indication géographique protégée)

Comment les utiliser ?

En salade, avec quelques feuilles de menthe fraiche ou quelques feuilles de Basilic, un jus de citron et du sucre non raffiné.

 En tarte, ou bien  en confiture.

Les fraises en confiture conservent leur activité antioxydante.

A savoir :Elles ne murissent plus après la cueillette effectuée. Choisissez-les, bien rouges !!

Conservez-les à température ambiante, à l’abri de la lumière, consommez-les rapidement.

 Important : La fraise est souvent la cause d’allergie, dans ce cas  la mono diète est  à proscrire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*