Cassolette de Morue à la Provençale ( recette spéciale Diabète)

 

Une autre façon de cuisiner la morue !!

380 Calories par portion.

Recette pour 4 personnes

Ingrédients :

 2 gousses d’ail hachées finement, 1 oignon haché finement, 800 gr de pommes de terre pelées et coupées en lamelles  d’½ cm, 4 tomates Roma ou Oblongues, 1 cuillère à soupe d’huile d’olive, 800 gr de morue ou colin coupés en gros morceaux, 1 cuillère à soupe d’origan, 12 olives noires, 1 bouillon végétal (Cf recette dans le dossier ci-joint) fait par vos soins sel et poivre selon votre goût.

Préchauffer le four à 200°.

Préparation :

Hacher finement l’ail et l’oignon, éplucher les pommes de terre et les émincer en tranches d’un ½ cm, tout comme les tomates Roma. Mettre à chauffer l’huile d’olive, à feu moyen-doux, dans une poêle verser l’oignon et l’ail, et les faire cuire 5 à 10 mn. Tapisser ensuite le fond d’une cocotte, de tranches de pommes et les couvrir de tomates. Placer ensuite par-dessus les morceaux de morue, l’ail et les olives dessus. Saupoudrer d’origan, de sel, de poivre. Verser un bouillon par-dessus, fait par vos soins, et couvrir de nouveau avec le reste de pommes de terre. Couvrir et mettre à cuire au four durant 50 à 55 mn, afin d’assurer la cuisson des pommes de terre. Après la cuisson, mettre le grill en route ouvrir la cocotte et faire griller la préparation  au moins 3 minutes pour une croûte bien dorée

Bon appétit !!

©Cet article a été rédigé par Guylaine RAPHANAUD

Article soumis aux droits d’auteur

 

Sources ( SOS cuisine)

 

 

Dossier Recettes Spéciales Diabète

Pâtes aux crevettes provençales

Ingrédients :

600 gr de crevettes décortiquées et rincées, 65 ml d’huile d’olive, 2 gousses d’ail émincées, 20 ml ou 4 cuillères à café de persillade,130 g de tomates concassées,24 tomates cerise coupées en demie,1 g de piment d’Espelette ou piment de Cayenne, 20 feuilles de Basilic émincées en fines lamelles, 2 g de Ciboulette hachées, 1 pincée de sel,poivre selon votre goût

Préparation

Mettre à chauffer l’huile d’olive à feu doux, et plongez-y les crevettes crues, les faire cuire 6 minutes, en les retournant régulièrement  jusqu’à ce qu’elles deviennent roses. Les sortir ensuite de la cuisson et les glisser 5 mn au grill.

Dans l’huile de cuisson des crevettes, faire revenir les gousses d’ail, et les tomates en dés ou concassées. Cuire le tout,  10 à 15  minutes à feu doux, jusqu’à obtention d’une sauce. Ajouter ensuite les tomates cerises et les cuire 3 à 4 minutes. Les retirer du feu, et réserver.

Durant ce temps, cuire vos pâtes complètes ou semi complète « al dente », dans un grand récipient d’eau

 ( « linguini », à la taille que vous aimez)

Verser les pâtes cuites dans la préparation de tomates, les réchauffer à feu doux, en y ajoutant, les crevettes cuites, le  basilic, la ciboulette ciselée, le sel et le poivre. Bien mélanger, et une fois bien chaud, servez dans des assiettes creuses.

©Cet article a été rédigé par Guylaine RAPHANAUD

Article soumis aux droits d’auteur

 

Sources ( SOS cuisine)

Cocktail aux mures

La préparation de cette boisson saine et gourmande est pour 4 verres

Ingrédients :

85 g de mûres fraîches, 2 citrons verts, 2 cuillères à café de sirop d’agave, et 800 ml d’eau pétillantes.

Recette :

Dans un grand récipient, écraser les mûres, avec le jus de citron vert, ajouter ensuite l’eau pétillante et mélanger bien le tout.

Filtrer  avec une passoire. Verser à votre convenance dans une belle carafe ou une bouteille.

Sucrer au sirop d’agave au service ou bien sucrer en confectionnant la recette.

Servir au verre si vous le souhaitez,  en incisant une mûre ou bien,  le fruit rouge de votre choix, afin de le décorer. Pour mettre  plus de couleurs encore, rajouter quelques feuilles de menthe fraîche.

Se conserve 48 heures au réfrigérateur

Cette recette peut se décliner avec d’autres fruits rouges.

A vos shakers !!

©Cet article a été rédigé par Guylaine RAPHANAUD

Article soumis aux droits d’auteur

Source ( « Boissons saines et gourmandes » de Marie Laforêt)

 

 

 

Précautions d’utilisation des huiles essentielles

Précautions à prendre concernant les huiles essentielles en général

  • Les huiles essentielles doivent toujours être diluées avec une huile végétale. (huile d’Arnica, huile d’amande douce, huile de Jojoba, huile de noyau d’abricot, huile de noisettes, huile de germe de Blé, toutes ne sont pas adaptées aux enfants.
  • Les huiles essentielles peuvent être mélangées à l’eau à l’aide d’un dispersant.
  • Préférer l’huile végétale d’amande douce pour les enfants, et l’huile de Jojoba.
  • Déconseillées aux personnes allergiques aux essences d’agrumes et aux plantes en général
  • Les huiles essentielles ne doivent pas être ingérées, ou si elles le sont, uniquement sur les conseils d’un thérapeute.
  • Elles ne doivent pas être administrées aux femmes enceintes et allaitantes.
  • Elles sont interdites  pour certaines d’entre elles,  aux  enfants allant  de moins 3 mois, moins de 2 ans,  moins de 6 ans, moins de 12 ans. Certaines de ces huiles sont neurotoxiques.
  • Elles seront conseillées  par un  thérapeute uniquement
  • Les huiles essentielles sont déconseillées aux personnes prenant des médicaments anti coagulants, atteintes d’insuffisance rénale, d’insuffisance hépatique, de maladie cardiaque, de coliques néphrétiques, de maladies du sang, épileptiques ou atteintes de certaines maladies auto immunes.
  • Faire un test de tolérance, dans le pli du bras, (même test pour l’enfant et l’adulte) en posant une goutte d’une huile essentielle diluée avec une huile végétale, avant chaque utilisation d’une nouvelle composition aromatique préconisée.
  • Respecter les dosages conseillés, ne pas sur-doser les préparations.
  • Acheter ces huiles en magasin bio, pharmacie ou parapharmacie, veillez à ce qu’elles soient chémotypées (composition de ses principes actifs, carte d’identité de l’huile essentielle) 100% naturelles, et bio
  • Les conserver dans un placard, hors de portée des jeunes enfants, à l’abri de la lumière, à l’abri de grosses chaleurs.
  • Les huiles essentielles se conservent bien entre 5°et 35°.
  • L’huile essentielle de Gaulthérie odorante est déconseillée aux personnes allergiques à l’aspirine
  • l’huile essentielle de Menthe poivrée est déconseillée aux personnes cardiaques
  • Les huiles essentielles d’agrumes sont déconseillées aux personnes allergiques aux essences d’agrumes.
  • Le flacon de présentation d’une huile essentielle doit être en verre teinté.

Liste détaillée du contenant de la Trousse Naturelle pour les petits bobos de vacances

Trousse naturelle de vacances contenant :

*Aloe vera : (pour les coups de soleil) à 1 noisette 3 fois par jour en gel (tube)

*Arnica Montana : (anti douleurs, inflammations)   Granules 9 CH OU 5 CH , sous la langue 3 fois par jour ou gel ou pommade sur la zone douloureuse ou enflammée.

*Huile essentielle d’Immortelle ou Helichrysum italicum (œdème, entorses, foulures)   à 2 à 4 gouttes à diluer  dans une cuillère à café d’huile végétale en application locale (HV d’arnica)

*Huile essentielle de Gaulthérie odorante ou Gaulthéria fragrantissima : (tendinites et inflammations)à 2 à 4 gouttes à diluer dans une cuillère à café et à passer en massage sur la zone douloureuse.

*Huile essentielle de Lavande Aspic ou Lavandula latifolia  (écorchures, piqûres d’insectes, brulures)  à 2 à 4 gouttes diluées dans une cuillère à soupe d’huile végétale de calendula en massage sur la partie douloureuses

*Huile essentielle de citron ou citrus limon (Nausées de l’enfant, antimicrobienne)  à inhaler

*Huile essentielle de Menthe poivrée (nausées de l’adulte, antispasmodique turista) à inhaler

*Huile essentielle de Citronnelle de Java ou de ceylan  ou cymbopogon winterianus ou cymbopogon ardus (répulsives contre les moustiques, anti inflammatoires, apaisantes) à 2 à 4 gouttes à diluer dans une cuillère à café d’huile végétale en massage local.

*Huile essentielle de Basilic Tropical ou ocimum basilicum var. basilicum (pour les douleurs abdominales) à 4 gouttes dans une cuillère à café d’huile végétale en massage sur la contrainte de spasmes douloureux, 3 fois par jour jusqu’à améliorations.

**Ispaghul  (psyllium) en granulés ou poudre (régulateur de transit) à 3 cuillères à café dans un grand verre d’eau.

*Huile essentielle de tea tree ou melaleuca alternifolia et huile essentielle de Ravinstara* ou cinnamomum camphora * (bouton de fièvre, rhume, coup de froid)  2 à 3   gouttes à diluer dans une huile végétale dans une cuillère à soupe,  en massage local sur le cou et le coté de la mâchoire, sur les voûtes plantaires et la face interne des poignets

*Collyre: (irritation des yeux et conjonctivites) contenant de l’Euphraise ou euphrasia Officinalis (pharmacie, parapharmacie)à 1 goutte 3 fois par jour avec lavage de l’œil au sérum physiologique avant.

**perturbateurs endocriniens (Cf onglet «  Carnets de conseils  » Les perturbateurs endocriniens liste)

Pour finir et clore ces conseils, ne pas oublier de glisser dans cette trousse naturelle, des compresses, des pansements, un paire de ciseau, une lime,  un désinfectant pour ces accessoires,  et un thermomètre.

Important :

Les informations et conseils présentés sur le site « Naturopathie-prévention.fr »et « La Page Facebook «Bien être et Nature Bio » ne se substituent pas à une consultation ou un diagnostic posé par un médecin ou un professionnel de santé, susceptible d’apprécier  précisément votre état de santé.

 

©Cet article a été rédigé par Guylaine RAPHANAUD

Article soumis aux droits d’auteur

Sources( Plantes et Bien être, l’Aromathérapie exactement)