Précautions d’utilisation des huiles essentielles

Précautions à prendre concernant les huiles essentielles en général

  • Les huiles essentielles doivent toujours être diluées avec une huile végétale. (huile d’Arnica, huile d’amande douce, huile de Jojoba, huile de noyau d’abricot, huile de noisettes, huile de germe de Blé, toutes ne sont pas adaptées aux enfants.
  • Les huiles essentielles peuvent être mélangées à l’eau à l’aide d’un dispersant.
  • Préférer l’huile végétale d’amande douce pour les enfants, et l’huile de Jojoba.
  • Déconseillées aux personnes allergiques aux essences d’agrumes et aux plantes en général
  • Les huiles essentielles ne doivent pas être ingérées, ou si elles le sont, uniquement sur les conseils d’un thérapeute.
  • Elles ne doivent pas être administrées aux femmes enceintes et allaitantes.
  • Elles sont interdites  pour certaines d’entre elles,  aux  enfants allant  de moins 3 mois, moins de 2 ans,  moins de 6 ans, moins de 12 ans. Certaines de ces huiles sont neurotoxiques.
  • Elles seront conseillées  par un  thérapeute uniquement
  • Les huiles essentielles sont déconseillées aux personnes prenant des médicaments anti coagulants, atteintes d’insuffisance rénale, d’insuffisance hépatique, de maladie cardiaque, de coliques néphrétiques, de maladies du sang, épileptiques ou atteintes de certaines maladies auto immunes.
  • Faire un test de tolérance, dans le pli du bras, (même test pour l’enfant et l’adulte) en posant une goutte d’une huile essentielle diluée avec une huile végétale, avant chaque utilisation d’une nouvelle composition aromatique préconisée.
  • Respecter les dosages conseillés, ne pas sur-doser les préparations.
  • Acheter ces huiles en magasin bio, pharmacie ou parapharmacie, veillez à ce qu’elles soient chémotypées (composition de ses principes actifs, carte d’identité de l’huile essentielle) 100% naturelles, et bio
  • Les conserver dans un placard, hors de portée des jeunes enfants, à l’abri de la lumière, à l’abri de grosses chaleurs.
  • Les huiles essentielles se conservent bien entre 5°et 35°.
  • L’huile essentielle de Gaulthérie odorante est déconseillée aux personnes allergiques à l’aspirine
  • l’huile essentielle de Menthe poivrée est déconseillée aux personnes cardiaques
  • Les huiles essentielles d’agrumes sont déconseillées aux personnes allergiques aux essences d’agrumes.
  • Le flacon de présentation d’une huile essentielle doit être en verre teinté.

Liste détaillée du contenant de la Trousse Naturelle pour les petits bobos de vacances

Trousse naturelle de vacances contenant :

*Aloe vera : (pour les coups de soleil) à 1 noisette 3 fois par jour en gel (tube)

*Arnica Montana : (anti douleurs, inflammations)   Granules 9 CH OU 5 CH , sous la langue 3 fois par jour ou gel ou pommade sur la zone douloureuse ou enflammée.

*Huile essentielle d’Immortelle ou Helichrysum italicum (œdème, entorses, foulures)   à 2 à 4 gouttes à diluer  dans une cuillère à café d’huile végétale en application locale (HV d’arnica)

*Huile essentielle de Gaulthérie odorante ou Gaulthéria fragrantissima : (tendinites et inflammations)à 2 à 4 gouttes à diluer dans une cuillère à café et à passer en massage sur la zone douloureuse.

*Huile essentielle de Lavande Aspic ou Lavandula latifolia  (écorchures, piqûres d’insectes, brulures)  à 2 à 4 gouttes diluées dans une cuillère à soupe d’huile végétale de calendula en massage sur la partie douloureuses

*Huile essentielle de citron ou citrus limon (Nausées de l’enfant, antimicrobienne)  à inhaler

*Huile essentielle de Menthe poivrée (nausées de l’adulte, antispasmodique turista) à inhaler

*Huile essentielle de Citronnelle de Java ou de ceylan  ou cymbopogon winterianus ou cymbopogon ardus (répulsives contre les moustiques, anti inflammatoires, apaisantes) à 2 à 4 gouttes à diluer dans une cuillère à café d’huile végétale en massage local.

*Huile essentielle de Basilic Tropical ou ocimum basilicum var. basilicum (pour les douleurs abdominales) à 4 gouttes dans une cuillère à café d’huile végétale en massage sur la contrainte de spasmes douloureux, 3 fois par jour jusqu’à améliorations.

**Ispaghul  (psyllium) en granulés ou poudre (régulateur de transit) à 3 cuillères à café dans un grand verre d’eau.

*Huile essentielle de tea tree ou melaleuca alternifolia et huile essentielle de Ravinstara* ou cinnamomum camphora * (bouton de fièvre, rhume, coup de froid)  2 à 3   gouttes à diluer dans une huile végétale dans une cuillère à soupe,  en massage local sur le cou et le coté de la mâchoire, sur les voûtes plantaires et la face interne des poignets

*Collyre: (irritation des yeux et conjonctivites) contenant de l’Euphraise ou euphrasia Officinalis (pharmacie, parapharmacie)à 1 goutte 3 fois par jour avec lavage de l’œil au sérum physiologique avant.

**perturbateurs endocriniens (Cf onglet «  Carnets de conseils  » Les perturbateurs endocriniens liste)

Pour finir et clore ces conseils, ne pas oublier de glisser dans cette trousse naturelle, des compresses, des pansements, un paire de ciseau, une lime,  un désinfectant pour ces accessoires,  et un thermomètre.

Important :

Les informations et conseils présentés sur le site « Naturopathie-prévention.fr »et « La Page Facebook «Bien être et Nature Bio » ne se substituent pas à une consultation ou un diagnostic posé par un médecin ou un professionnel de santé, susceptible d’apprécier  précisément votre état de santé.

 

©Cet article a été rédigé par Guylaine RAPHANAUD

Article soumis aux droits d’auteur

Sources( Plantes et Bien être, l’Aromathérapie exactement)

 

Les perturbateurs endocriniens

Listes des perturbateurs endocriniens présents dans les produits cosmétiques et soins du corps:

  • Methylbenzylidene camphre (filtres chimiques à uv)
  • Benzophenone (filtres chimiques à uv)
  • Bha
  • Butylphenyl methylpropional
  • Cyclopentasiloxane
  • Diethyl phthalate
  • Ethylhexyl methoxycinnamate
  • Nonylphenol
  • Oxybenzone (filtres chimiques à uv)
  • Parabens (methylparaben, propylparaben, buthylparaben, ethylparaben, isopropylparaben, isobuthylparaben, benzylparaben)
  • Phenoxyethanol
  • Resorcinol
  • Triclosan

Cette liste est malheureusement non-exhaustive.

Dès que de nouvelles études seront faites, il se peut que d’autres substances soient ajoutées à cette liste.

©Cet article a été rédigé par Guylaine RAPHANAUD

Article soumis aux droits d’auteur

Source (« Solution équilibre ma Peau » A. Gabelica)

La trousse naturelle pour des vacances sereines

Une trousse Astucieuse et naturelle, pour la famille durant l’été et les vacances !!

Le soleil :  

Ses conséquences sont parfois la source de maux bien désagréables. Le but est d’empêcher que cela gâche les vacances.

La première des précautions à prendre est de ne pas sous-estimer le soleil et les effets désastreux des UV sur la peau. Source de tâches brunes, de grains de beauté, ou bien de maladies de peau, mélanomes, carcinomes, il faut se bien se protéger, dans les premiers jours d’exposition au soleil, mais aussi par la suite,  tout en s’exposant  de façon très progressive.

Prudence donc  au tout début des vacances !!!

Il faut protéger vos yeux du sel, du sable, du soleil et du vent !!C’est à dire éviter les irritations des yeux, se caractérisant par une gêne et des larmoiements. Prendre dans son « nécessaire Bio Nature » un lavage oculaire, avec du sérum physiologique stérile, et pour compléter cela un collyre* (à base d’Euphraise officinalis) soulageant rapidement les conjonctivites et autres inflammations (Cf  « Onglets carnets de conseils » www.naturopathie-prevention.fr )

L’idéal, chaque jour, est de s’abriter du soleil sous un parasol, porter un chapeau sur la tête aux heures critiques (11 h 00 et 16 h 00).  Rajouter dans votre sac  une crème protectrice sans perturbateurs endocriniens**,  une bouteille d’eau, pour bien vous hydrater. Ainsi, vous ne vous priverez  pas du  plaisir de la baignade et du sport.

Si l’exposition au soleil est trop brutale, et peu ou pas  protégée, le soir et la nuit suivante ne  seront certainement, pas très agréables,  mais plutôt inconfortables et douloureuses.  Après avoir pris le soleil trop longtemps, la peau est de couleur rouge, elle tire, elle brule. Avoir impérativement dans sa petite besace, un tube de gel d’aloe vera bio. Ce gel va hydrater la peau et  favorisera sa régénération par l’apport de ses vitamines, ses minéraux et ses ses oligo éléments. :

Les petits bobos :

 L’été est aussi souvent le moment ou le sport prend une grande part de notre temps, et plus encore pendant les vacances. Mais les petits traumatismes qui les suivent sont parfois regrettables et gênants.

C’est pour cela qu’il est recommandé d’avoir une activité physique toute l’année, et d’éviter de pratiquer un sport à l’excès, uniquement en vacances. Le premier désagrément sera  le stress musculaire et ensuite la fatigue physique.  Dans la trousse de secours du vacancier sportif, nous allons glisser en plus du reste, un tube de granules  5CH ou 9 CH d’arnica Montana, ou un tube de pommade d’Arnica en cas de foulures, enflures, contusions et hématomes diverses, et nous   compléterons  le tout par une huile essentielle d’Immortelle* et  une huile végétale d’arnica des montagnes*. Toutes deux  sont actives pour les inflammations, les douleurs dues aux coups.

Les tendinites :

La tendinite existante ou apparaissant lors des activités sportives restent un stress musculaire. Pour l’éviter au  mieux l’huile essentielle de gaulthérie* viendra rejoindre les autres,  pour atténuer l’inflammation. (Cf « Onglet carnet de conseils, www.naturopathie-prevention.fr )

Et ce qui concerne, les plaies superficielles sans saignements, l’huile essentielle de Lavande Aspic*, et un macérât huileux de calendula* seront un bon mélange à réaliser pour favoriser la cicatrisation.

Le mal des transports :

Ce qui reste inévitable c’est le voyage, alors faisons en sorte qu’il soit le plus agréable possible !! Mais parfois le  mal du  transport s’invite !!

 L’huile essentielle de Citron* pour les enfants, ou l’ huile essentielle de menthe poivrée*  pour l’adulte sont  une bonne solution.  Pour les grandes nausées, l’huile essentielle de Gingembre* est la  plus appropriée. (Cf « onglet « carnet de conseils »  www.naturopathie-prevention.fr )

Les piqures de Moustiques :

Autre préoccupation d’importance « les moustiques ».  Durant les vacances nous sommes pour eux l’objet de leur convoitise. Pour remédier aux attaques très cuisantes de ces insectes, nous utiliserons les huiles essentielles de Citronnelle de Java* ou de Ceylan* ainsi que l’huile essentielle de Lavande Aspic*. (Cf onglet « Carnets de conseils »  www.naturopathie-prevention.fr )

Déconvenues intestinales

Les changements d’habitudes alimentaires sont aussi la source d’un transit soit  très ralenti ou  soit, trop accéléré (turista). Penser à se  réhydrater à l’aide de bouillon, de jus de fruits ou de l’eau dégazéifiée. L’hispaghul*peut aussi réguler rapidement ces désagréments. S’ils s’accompagnent de spasmes, rajouter de l’huile de basilic exotique*. (Cf onglet « carnets de conseils www.naturopathie-prevention.fr )

Les coups de froids

Les courants d’air, les alternances de chaud et de froid sont source de coups de froids, de rhumes, ou d’angines. Compléter la trousse naturelle avec  en plus les huiles  essentielles de tea tree* et ravintsara*. (Cf onglet carnet de conseils)

Important : Avant d’utiliser les huiles citées dans cet article, veuillez consulter les précautions d’utilisations  à prendre avec chacune d’elle dans l’onglet «  Carnet de Conseils » www.naturopathie-prevention.fr

** ou * : se référer à l’onglet « carnet de conseils et précautions d’emploi des huiles essentielles.

 Important :

Les informations et conseils présentés dans cet article sont à titre informatif. Les références faites au site « Naturopathie-prévention.fr »et « La Page Facebook «Bien être et Nature Bio » ne se substituent pas à une consultation ou un diagnostic posé par un médecin ou un professionnel de santé, susceptible d’apprécier  précisément votre état de santé.

©Cet article a été rédigé par Guylaine RAPHANAUD

Article soumis aux droits d’auteur

Sources (Plantes et Bien être, encyclopédie des plantes médicinales et L’aromathérapie exactement)

DETOX DE 3 JOURS POUR ALLEGER L’ ORGANISME

 » 3 JOURS LÉGERS « 

Vous trouverez le détail des recettes dans l’onglet  « les Carnets gourmands » en cliquant sur le lien suivant : http://naturopathie-prevention.fr/

 

Cinq règles à respecter

Faire vos courses en magasin bio et utiliser des produits bruts

Si vous n’avez pas faim le matin, ne mangez  pas. Respecter votre organisme,  si celui ci ne se sent pas prêt à digérer.

Ne grignotez pas pendant cette période, la digestion ne se fera pas correctement et vous risquez l’inflammation, et donc la détox sera retardée.

Salez moins, (sel au sésame..)

Prenez le temps de manger en mêlant vos aliments à la salive. Elle  permet une prédigestion des ces mêmes aliments.

Ne mangez pas en colère et devant la télévision. Avec ces conseils, le sentiment de satiété sera vite là. Ne sortez pas de table repus, mais avec encore un peu de place dans votre estomac.

Prenez l’air, aérez-vous, faites de l’exercice, reposez-vous, faites-vous masser pour optimiser la détente.

Voici 9 repas pour que vous vous sentiez plus léger !!

JOUR 1

Matin :

Infusion de romarin, et une banane écrasée avec un filet de jus de citron et une cuillère à café d’huile de colza. Ajouter à cela une cuillère à soupe  de graines broyées de sésame, macadamia, noisette, amande, tournesol, lin.

Midi :

1 salade pour 1 personne vitaminée (ingrédients précisés dans la recette)

Pour information le radis favorise  l’élimination des toxines.

Prendre les fruits en début de repas, car le sucre qui les contiennent peuvent ralentir la digestion s’ils sont ingérés après.

Soir :

Un verre de jus de carotte fait par l’extracteur de jus avec 4 carottes bio.

Une soupe onctueuse

Jour 2 :

Matin :

Thé roiibos ou infusion au choix.

Pommes au four raisins secs et cannelle

Midi :

Salade aux milles couleurs

Soir :

Fenouil mariné au citron (préparer la veille ou le midi)

Demi-avocat avec un filet d’huile d’olive et une poignée de noix de cajou (non grillées, non salées).

 

 

Jour 3

Matin :

Un green smoothie au blender

Trois noix du Brésil.

A savoir : trois ou quatre petites noix du Brésil suffisent à combler l’apport journalier recommandé en sélénium, oligoélément indispensable à l’organisme.

 

Midi :

Salade d’algues

Soir :

Soupe miso

Caviar d’aubergine

Les conseils  dans cet article ne vous dispensent pas de consulter un praticien des médecines alternatives.

Article écrit par Guylaine Raphanaud,

Source « Alternative Santé »