Le souci officinal

souci officinal 2Que fait-on avec le  » Souci officinal « ?

Nom Botanique : calendula officinalis

Famille : Astéracées.

C’est une fleur orange vif commune dans nos jardins. Elle mesure 60 cm, et évoque la marguerite. Cette plante est très connue par la phytothérapie occidentale, et ses pétales sont très efficaces pour les inflammations et irritations  cutanées.

La cueillette des fleurs  se fait en été, et on les laisse ensuite sécher. On sépare ensuite les capitules des pétales pour confectionner différentes préparations

La petite histoire 

Le souci aux couleurs chaudes et réconfortantes était sensé abriter des esprits et favoriser la gaieté.  C’est une fleur  originaire d’Europe méridionale, et cultivée dans toutes les régions tempérées. On  retrouve  le souci sur tous types de sol. Il  pousse avec facilité et ses graines  résistent  à des froids intenses.soucis seché

Comment l’utilise-t-on et pour quoi ?

Le souci a des vertus thérapeutiques très diverses. Il est antiseptique, antibactériens, et antiviral. Il est utilisé pour activer la cicatrisation sur les capillaires (petits vaisseaux sanguins) donc très efficace en cas de coupures, de brulures, de varice, ou d’inflammations.

Il  est curatif, pour les problèmes de peau en usage externe. Son application se fait sur les coupures même, les blessures, les inflammations et les coups de soleil. Il est très efficace contre l’acné, la teigne, les érythèmes fessiers du nourrisson.

flacon de calendula officinalisEn usage interne, infusé ou en teinture, il soulagera  les problèmes d’inflammations digestives (gastrite ou ulcère). Son action est en revanche purifiante pour revivifier les fonctions  du foie et de la vésicule biliaire.

D’un point de vue gynécologique le souci apaise les règles douloureuses, et régularise le cycle. On le préfèrera infusé, en douche vaginale pour adoucir une candidose vaginale.

Et enfin pour limiter les surinfections, on ajoutera au calendula, des huiles essentielles en cas de fortes démangeaisons. (Cf se reporter aux  carnets de conseils sur le site pour les différents usages du souci, à paraître le 21/06/2016)

Sources (Larousse Plantes médicinales et Plante et B.E).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*