II)La grossesse et ses petits tracas

La fatigue chez la femme enceinte

Elle est fréquente mais pas obligatoire durant ces 9 mois d’attente. Certaines femmes peuvent ressentir de la fatigue essentiellement due à un rythme effréné et ne correspondant pas  à leur nouvelle situation,  donc à leurs  besoins physiologiques. Beaucoup ont un trop plein d’énergie, et en profite avant que cela soit plus difficile pour elles. La fatigue se fait sentir par des coups de pompe, et une irrépressible envie de dormir. L’hypoglycémie, les carences, et ce bouleversement hormonal  en sont  la principale cause.

L’hypoglycémie est courante dans ces situations, elle peut entraîner des malaises, des vertiges, allant jusqu’à des gros coups de fatigue. Ces circonstances auraient pour conséquences le stress du fœtus.

La solution naturelle pour accompagner cette grossesse sera de manger le plus de fibres possibles, par l’intermédiaire de légumes et de céréales. Comme précisé, lors de l’article sur l’alimentation de la femme enceinte, il faudra donc éviter toutes les aliments raffinés. Pour être plus en forme, il est possible de prévoir un encas à base de nutriments bénéfiques cités dans la  1 ère partie de ce dossier.

Ce qui découlera d’une alimentation équilibrée, riche en nutriments bienfaisants pour  la santé (acides gras, légumineuses, légumes, fibres et céréales) sera un transit actif, et pas un intestin paresseux. En effet, il est possible de penser que le système digestif est perturbé, mais il n’en est rien.

Le bébé par son poids, sa grosseur et sa croissance dans le ventre de sa maman à tendance à compresser l’intestin, et de ce fait, ralentir la fonction digestive. Le rythme dicté par le mouvement musculaire intestinal, ne se fait qu’au ralenti, d’où des selles irrégulières et des crises de constipation pouvant survenir.

Conseils : pour accélérer le transit, et éviter ainsi la constipation, il est conseillé de consommer des fibres solubles, que l’on trouvera  dans le psyllium et la mauve.

Précisons qu’en accompagnant tous ces petits gestes du quotidien, il en reste un des plus importants,  l’hydratation : donc boire de l’eau en quantité suffisante pour permettre une bonne hydratation des muscles, pour activer la circulation du sang et l’élimination des déchets organiques, il faut marcher chaque jour à pas régulier.

Rester fidèle au romarin en gemmothérapie, pour une bonne fonction du foie.

©Cet article a été rédigé par Guylaine RAPHANAUD

Article soumis aux droits d’auteur

Important :

Ces informations sont à titre indicatif, et  ne se substituent pas à une consultation chez un praticien de santé ou  thérapeute, pour la mise en place de la thérapie qui vous conviendra personnellement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.