Les additifs alimentaires…

additifs alimentaire 2Les additifs alimentaires…parlons-en !!!

Les additifs ont été utilisés dès le départ et historiquement pour préserver les denrées périssables. On fumait ou on salait les différents aliments pour les conserver d’une saison à l’autre. Ce qui, au cours de notre évolution s’est transformé  en une  conservation plus vaste, innovante,  portant plutôt sur l’aspect, la tenue, la couleur de l’aliment, en vue d’être toujours plus compétitif.

Durant ces années d’évolution, nous avons pu voir apparaitre au dos de nos aliments achetés en supermarchés  3 ou 4 chiffres précédés d’une lettre. Nous parlons d’additifs alimentaires.

Leur  but, est de  conserver les aliments, de faciliter leur fabrication,  de  cacher un goût désagréable, de sucrer (édulcorants, aspartame),  d’épaissir et agir sur leurs textures,  et que leur apparance soit plus appétante. Les doses implicitement conseillées sont une valeur de référence pour ne pas mettre en péril notre bonne santé.

En outre, il faudrait que ces limites soient respectées. Ces additifs sont des produits de synthèse qui peuvent être à l’origine de réactions allergiques plus ou moins importantes. Il se trouve qu’un nombre d’aliments  majeurs sont préservés par des additifs (plats  préparés industriels) que l’on retrouve parfois sous différentes formes et à plusieurs reprises dans l’assiette quotidienne du même consommateur.additifs alimentaires 1 Quel est le danger ?

Le développement d’une réaction allergique, ou bien encore l’apparition d’une  maladie de santé plus grave (Cancer).

 Les déductions faites sont aujourd’hui suspicions dans l’induction de maladie mais rien n’est encore dit.

 L’ensemble de ces éléments  doit faire l’objet de notre  attention

 Nous retrouvons en effet, ces additifs dans les plats préparés industriels, dans les boissons, viandes ou crustacés En lisant l’étiquette de composition du produit, ils figurent, précédés de la lettre E, ce qui signifie qu’ils ont reçu l’approbation européenne.

Les additifs sont classés en 3 groupes différents, tous les scientifiques ne sont pas d’accord sur les dangers de chaque additif promus à la consommation.

En voici une liste explicative, suivra leur dénomination et les aliments concernés :

 La lettre « E » suivi du « 1 », indique un colorant

La lettre »E » suivi du « 2 », indique un conservateur

La lettre »E » suivi du « 3 », indique un antioxydant

La lettre »E » suivi du « 4 », indique un épaississant ou un stabilisant

La lettre »E » suivi du « 5 », indique un correcteur/régulateur ou un antiagglomérant

La lettre « E » suivi du « 6 », indique un exhausteur de goût

La lettre « E » suivi du « 9 », indique une cire, un gaz de propulsion ou un édulcorant

 

additifs aliemntairesEt pour mieux vous aider :

A éviter : E 104 (COLORANT) « Le jaune de quinoléine » sera présent comme colorant dans les sodas, les confiseries, les boissons alcoolisées, et les confitures.

A éviter : E 950 (EDULCORANT) « L’acésulfame K » est présent dans les produits allégés et les confiseries.

A éviter: E 951 (EDULCORANT) « L’aspartame » entre dans la composition les produits allégés.

A éviter: E 123 (COLORANT) « L’amarante » se trouve dans les œufs de poissons, les apéritifs.

A éviter : E 124 (COLORANT) « Le rouge cochenille » est présent, dans les fruits au sirop, les pâtisseries fraiches ou sèches, confiseries et chorizo.

A éviter: E 127 (COLORANT) « L’érythrosine » se trouve dans les cerise ou cocktail ou bigarreaux au sirop

.A éviter E 129 (COLORANT) le rouge « allura » entre dans la composition des apéritifs, sodas, saucisses, et viande pour hamburger.

A éviter: E 151 (COLORANT) « Le noir brillant » fait partie des additifs utilisés dans les harengs fumés.

A éviter: E 110 (COLORANT) «Le jaune orangé « Sunset » entre dans la composition des pâtisseries, sirop, conserves, confiseries, confitures.

A éviter si vous êtes gros consommateurs de charcuteries : E 122 (COLORANT) « L’azorubine ou carmoisine » se trouve dans les charcuteries industrielles.

A éviter : E 249 à E 251 (CONSERVATEURS) « Les Nitrites »ils entrent dans la composition des charcuteries et des viandes industrielles.

A éviter : E 214 à E 219 (CONSERVATEURS) « Les parabènes » se retrouvent dans la composition des pâtes à tarte, confiseries, biscuits apéritifs et charcuteries industrielles et dans les produits cosmétiques.

A éviter : E 320 (ANTIOXYDANT) le  « BHA » entre dans la composition des plats cuisinés et des chewing gum, sauces, Snack, les produits chocolatés.

A éviter : E 310 (ANTYOXYDANT) le Gallate de Propyle fait partie des additifs utilisés dans les boissons pour sportifs, confiseries, yaourts aux fruits, crème dessert, céréales (petit déjeuner)

Conseils et remarques : peut-être pourriez-vous emporter ce petit papier ci-dessus, lorsque vous faites vos courses en super marché, pour consommer le moins possible d’additifs, peut-être même prendre le temps d’aller au marché et de consommer frais, ou tout simplement consommer chez vos commerçants de proximité, si cela vous est possible.

A la vue de la toxicité de certains de ces colorants, ou anti oxydants, ou conservateurs sont déjà  interdits dans certains pays comme les États-Unis, Suède, Norvège, Australie, Finlande, Japon, Russie, Autriche.

Source  (Alternative et bien être, Thierry Souccar Editions)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*