La Soupe Toscane au pain et au chou

Une idée pour le dîner !!

C’est le retour des soupes de l’automne et tout son cortège de légumes !!

soupe-toscane-au-pia-et-au-chouA vos casseroles!!

Préparation : 15 minutes

Cuisson : 30 minutes

180 calories par portion

 

Ingrédients : 4 tranches de pain complet, 100 gr d’oignons, 50 gr de carottes, 1 tige de céleri, 2 gousses d’ail, 340 gr de choux vert, 4 cuillères a café d’huile d’olives, 2 cuillères à café de concentré de tomate, 900 ml de bouillon de légumes, 16 gr de parmesan, 1 cuillère à soupe de persil, sel et poivre du moulin

Recette pour 4 personnes

Préchauffer le four à 150°. Couper le pain en morceaux d’environ 1.5 cm et les déposer en une seule couche sur la plaque de cuisson. Faire cuire à peu près 15 minutes  jusqu’à ce que les morceaux soient secs. Les sortir du four et réserver. Couper l’oignon, les carottes, et le céleri en petits morceaux de moins de 1 cm. Émincer l’ail.

Trancher le chou finement et réserver.

Faire revenir l’oignon dans l’huile, dans une casserole, avec les carottes, le céleri, et l’ail à feu doux à moyen durant 10 minutes pour les attendrir, en les remuant de temps en temps. Ajouter le concentré de tomates et  faire cuire 1 minute supplémentaire en remuant.

Ajouter ensuite le chou, le bouillon de légumes, et les morceaux de pain grillés. Saler, poivrer. Couvrir et faire mijoter à feu moyen jusqu’à ce que la soupe ait épaissie, au moins 15 minutes.

Servir dans une assiette creuse ou un bol, ajouter le persil en feuille et le parmesan.

Pour ne pas que le pain soit trop détremper, manger cette soupe rapidement mettre le pain en dernière minute!!

Bon appétit !!

Sources (SOS Cuisine)

Pourquoi consommer des fruits et légumes de saison?

Les fruits et légumes: des saveurs et des couleurs qui nous en mettent pleins les yeux et les papilles!!

fruits et légumes étéPour commencer, observons les étals de nos marchands de fruits et légumes, nous constatons que  nous pouvons trouver certains d’entre eux tout au long de l’année. Cela incite chacun de nous à consommer des fruits ou des légumes qui ne sont pas spécialement de saison.

Il est important alors de bien redéfinir quels fruits et légumes se consomment selon leur venue, en été, en automne, en hiver et au printemps.

fruits d'étéIl est bon pour la santé de manger en tenant compte de la saison qui s’écoule. La nature met à notre disposition pléthore de nourriture végétale ou animale, pour varier notre alimentation. Cela dit ces aliments ne nous sont pas donnés par mère nature, tous, dans le même temps. Ils sont échelonnés tout au long de la saison, selon leur maturité, de périodes  en périodes plus ou moins longues, allant de 4 à 6 semaines. C’est pourquoi, on les appelle les aliments de saison.

C’est la maturité de l’aliment qui détermine son arrivée dans la saison. Ainsi selon le climat, chaud ou tempéré, on retrouvera quelques fruits  arrivés  un peu plus tôt sur les marchés, ou plus tard selon leur maturité. C’est dans cette maturité de l’aliment, que l’homme va trouver les nutriments nécessaires et  les optimiser pour ses besoins vitaux.

 Il est recommandé de les consommer à ce moment-là. On dit d’un légume ou d’un fruit qu’il est à maturité lorsque le murissement est à son comble. Il doit conserver toutes ses qualités gustatives et vitaminiques. L’organisme évolue avec la saison, en respectant les lois dépuratives de chacune d’elles et à leur rythme.fruits et legumes automne

Notre organisme est alors prêt à recevoir ce style d’alimentation colorée.

Donc, la saison définit le moment de nos besoins nutritifs. Les exigences  de l’être humain sont calquées sur ce qui correspond à l’organisation de la nature.

Ce que la nature définit comme la saison du renouveau va  se caractériser par l’arrivée des jeunes pousses comme la mâche, le mesclun, l’épinard etc…sur nos marchés. Nous  consommerons plus de  crus que  de cuit. Ces aliments regorgent de vitalité et de vitamines et donnent ainsi l’énergie nécessaire pour pourvoir à cette période de hardiesse. Cette phase de renouveau, compense le manque de vitamines et d’énergie de la saison d’hiver.

Le printemps amène son lot de vitamines et de protéines animales. Les aliments riches en protéines, œufs, viandes, permettent de pourvoir à nos besoins durant les mois d’été, lorsque les jours sont les plus longs et demandent plus encore d’énergie. Dans cette période, nous trouverons des légumes et fruits très juteux, tomates, concombres, melons, pastèques pour faire front aux températures élevées et aux besoins de l’organisme durant ces phases de chaleur.fruits d'hiver

Sur la fin de l’été,  au début de l’automne et pour  le retour d’une saison bien plus froide, la nourriture à absorber, et bénéfique pour notre organisme, doit d’être plus consistante. On disposera alors de légumineuses, d’oléagineux, lentilles, noix, fruits secs etc…Au contraire de l’été, les légumes de cette saison plus froide auront moins de jus, et nous les consommerons plus cuits que crus. On approchera la carotte, les betteraves…puisque que nos besoins en eau seront moins importants.

L’hiver quant à lui, va nous obliger à nous nourrir d’aliments caloriques, des féculents par exemple.fruits et légumes d'hiver

Les fruits moins juteux tels que la pomme, la poire vont venir garnir nos tables. On conservera les aliments d’été par le froid, un instinct naturel…Notons que  le recours de l’hiver pour l’être humain et le même pour l’ensemble de la faune. Prenez un écureuil, il fera ses réserves de graines et noisettes pour l’hiver. Nous faisons de même (coulis de tomates fraiches, bocaux de haricots verts, confiture, fruits au sirop léger  etc…)

Nos besoins se définissent essentiellement par le climat. Le nôtre est tempéré donc notre nourriture est variée, Si nous allons, sous les tropiques ou dans les pays chauds,  toute l’année, la variété des aliments que nous offre la nature,  est limitée, toujours  à la même variété juteuse de fruits et légumes, poussant à volonté tout au long de l’année.

fruits et légumes d'hiver 1Pourquoi les consommer sur le moment ?

L’important c’est de tirer profit des aliments qui nous sont proposés en saison et qui correspondent à nos besoins.

Manger des aliments peu murs hors saison ne nous permettraient pas de faire le plein de vitamines et oligo- éléments.  De plus, si nous consommons des aliments peu appropriés à la saison il y a de fortes chances pour que ces légumes ou ces fruits soient traités abusivement en conservateurs et se révèleraient peu nutritifs.

Pourquoi ?

Parce que leur culture ne pourrait se faire en plein champs naturellement baigné de soleil, mais uniquement hors champs, saupoudré d’engrais peu appropriés, pour une récolte de fruits et légumes  sans saveur et  sans maturité.

fruits et légumes printempsPour conclure :

Si vous souhaitez optimiser votre bonne santé, alors consommez vos fruits et légumes en prenant en considération leur venue en saison. Ce sera la manière simple, d’accepter et de  respecter les lois de la nature, mais surtout les conditions bénéfiques à votre bien être et votre  vitalité, toute au long de l’année.

Au rythme des saisons

Les saisons et notre organisme

  • LE PRINTEMPS l’énergie du foie

printempsC’est la saison du renouveau, le foie représente l’organe important de cette saison, il filtre le sang, et a une action capitale quant aux différents flux sanguins. Il nourrit les muscles lorsqu’ils sont en action, principalement  quand nous sommes en mouvement. C’est un flux obligatoire, pour humidifier et nourrir les muscles. Il a une influence sur le cycle menstruel. Le foie assure une libre circulation dans l’organisme.

Les pathologies du printemps : migraines, troubles digestifs, rhumes des foins,  allergies, herpès, eczéma, des règles abondantes et douloureuses, les vertiges, les conjonctivites, la fatigue.

  • L’ETE l’énergie du cœur

étéLe cœur est  le principal maître du transport du sang par les vaisseaux, et contrôle la transpiration.Il permet un approvisionnement suffisant aux tissus dans l’ensemble de notre organisme.(Teint rosé pieds et mains chaudes). La sueur assure la thermorégulation du corps.

Les pathologies de l’été : transpiration excessive, visage rougit à la moindre émotion, anxiétés, angoisses, hypertension, insomnie, inflammations, larmes faciles, émotions exacerbées, teint pâle et sensations de froid, sensation de fatigue insurmontable au moindre effort.

  • L’INTERSAISON, rôle starter de la rate

Elle intervient durant au moins une quinzaine de jours et  assure la transformation et le transport de l’énergie alimentaire. La rate est le facteur transformateur des aliments et des boissons ingérées en énergie. Si cette fonction est normale notre digestion est bonne et le transit intestinal est normal

Les pathologies de l’intersaison : les céphalées, digestion difficile, crise de goutte, diabète, bouche sèche, dégoûts des aliments, sensations de froid des extrémités, digestion lente, herpès, ballonnements.

  • L’AUTOMNE  les poumons maître de l’automne

automneL’air respiré est transformé en  énergie qui va couvrir 90% des besoins, mélangée à l‘énergie alimentaire, et 10 % restant, produit par la rate. C’est le poumon, le principal responsable de la respiration, toute cette énergie nourrit les tissus dans notre organisme. Le poumon est très fragilisé par les attaques d’agents pathogènes externes, porteurs de maladies. Ils contrôlent les vaisseaux sanguins, et la circulation dans la fonction cardiaque. Diffuseur essentiel pour la peau, il la nourrit et permet son humidification.

Les pathologies de l’automne : troubles respiratoires, la toux,  bronchite, et difficultés respiratoires, essoufflement, insomnie, ballonnement, frilosité impossible à réchauffer.

  • L’HIVER et l’énergie des reins

hiverLes reins gouvernent l’énergie de l’hiver, donc ils gouvernent l’eau. En effet ils transforment et transportent les liquides organiques, ils vont donner l’énergie nécessaire à la vessie pour transférer et donner une bonne régulation à nos mictions (urines).

Les pathologies de l’hiver : calculs rénaux, infections du rein,  de la  vessie, lumbagos, soif permanente, bouffées de chaleur, dépression, vertiges, acouphènes, asthmes.

 REMARQUES : Il existe différentes thérapies pour palier aux pathologies variées de chaque saison. Nous parlons ici de la Phytothérapie, de l’aromathérapie par exemple, mais il est important de consulter un professionnel afin de mettre en place la thérapie qui convient.

Au fil des saisons…

Vivre au mieux son alimentation au fil des saisons

Pour la saison d’automne qui nous accompagne depuis peu, voici les fruits, les légumes et aromates  du mois d’Octobre.

fruit d'automne 

Les Fruits : Châtaigne, coing, figue, framboise, myrtille, noix, pêche de vigne, poire,pomme, prune, quetsche, raisin.

legumes d'automne

Les légumes: Carotte, courgette,haricot vert, poireau, pomme de terre, blette, brocoli, céleri, chou-fleur, choux et chou de Bruxelles, courge, cresson, endive, épinard, fenouil, laitue, maïs, navet, oignon, potiron, radis, salade.

Aromates: lavande, ciboulette, coriandre, sauge, persil.

 

champignon bolet

Vous pouvez vous faire plaisir en faisant aussi la cueillette de ceschampignons : pleurote, bolet, cèpes, rosée des prés, trompette de la mort, pied de mouton.