Bouillon végétal, bouillon de bœuf, bouillon de volaille.(Recette Spéciale diabète)

Dans une marmite à couvert

Mettre ces Ingrédients:

1 litre d’eau, 2 feuilles de laurier, 2 feuilles de sauge, 1 brin de thym, 1 branche de romarin,  1 clou de girofle planté dans un oignon coupé en 2, 1  poireau coupé en morceau, 1/2 courgette une gousse d’ail, 1 branche de céleri, 1 belle branche de persil, 1  pincée de sel, poivre.

Préparation du bouillon végétal :

Mettre tous ces ingrédients dans une casserole, avec ½  cuillère d’huile de colza. Les faire suer, à feu doux durant 2 à  5  minutes, assaisonner de sel et de poivre et couvrir d’un litre d’eau. Faire cuire à couvert, le tout jusqu’à ce que le poireau et la carotte soit mi cuite, « al dente ». Filtrer ensuite le bouillon et  le réserver au frigo, dans un bocal en verre.

Bouillon de boeuf et bouillon de volaille:

 Si vous souhaitez faire du bouillon de bœuf, ce sera avec des os de bœuf sans moelle, (apport de graisse trop important) à faire revenir en même temps que les autres ingrédients à feu doux. Couvrir d’un litre d’eau et se conformer à la recette initiale.

Pour un bouillon de volaille, diététique, il suffit de faire revenir des os de poulet, avec les autres ingrédients toujours à feu doux, couvrir d’un litre d’eau et se conformer à la recette initiale.

©Cet article a été rédigé par Guylaine RAPHANAUD

Article soumis aux droits d’auteur

Sources ( SOS cuisine)

Dossier Recettes Spéciales Diabète

Pâtes aux crevettes provençales

Ingrédients :

600 gr de crevettes décortiquées et rincées, 65 ml d’huile d’olive, 2 gousses d’ail émincées, 20 ml ou 4 cuillères à café de persillade,130 g de tomates concassées,24 tomates cerise coupées en demie,1 g de piment d’Espelette ou piment de Cayenne, 20 feuilles de Basilic émincées en fines lamelles, 2 g de Ciboulette hachées, 1 pincée de sel,poivre selon votre goût

Préparation

Mettre à chauffer l’huile d’olive à feu doux, et plongez-y les crevettes crues, les faire cuire 6 minutes, en les retournant régulièrement  jusqu’à ce qu’elles deviennent roses. Les sortir ensuite de la cuisson et les glisser 5 mn au grill.

Dans l’huile de cuisson des crevettes, faire revenir les gousses d’ail, et les tomates en dés ou concassées. Cuire le tout,  10 à 15  minutes à feu doux, jusqu’à obtention d’une sauce. Ajouter ensuite les tomates cerises et les cuire 3 à 4 minutes. Les retirer du feu, et réserver.

Durant ce temps, cuire vos pâtes complètes ou semi complète « al dente », dans un grand récipient d’eau

 ( « linguini », à la taille que vous aimez)

Verser les pâtes cuites dans la préparation de tomates, les réchauffer à feu doux, en y ajoutant, les crevettes cuites, le  basilic, la ciboulette ciselée, le sel et le poivre. Bien mélanger, et une fois bien chaud, servez dans des assiettes creuses.

©Cet article a été rédigé par Guylaine RAPHANAUD

Article soumis aux droits d’auteur

 

Sources ( SOS cuisine)

La détox, l’associée du printemps!!

Le renouveau de la Nature

C’est l’appel du soleil et du renouveau de la nature qui nous motive pour assouvir notre besoin de  sentir les premiers rayons du soleil, sur notre peau, et ainsi commencer à faire le plein de vitamines.

Après cela, prendre conscience de notre  corps, se refaire une santé, devient une nécessité : faire peau neuve !

Nous avons tendance à prendre du poids durant les mois d’hiver, nous hibernons pareil aux animaux,  notre métabolisme tourne également au ralenti, tout en étant obligé de continuer à détoxifier.

Notre activité physique étant moins intense, les kilos en trop s’installent. Cette alimentation plus riche nous permet pourtant  de réguler la température de notre corps (37°), afin de faire face au froid hivernal.

C’est par le stress de la vie moderne, une alimentation moins adaptée, un air pollué, et notre eau traitée d’innombrables fois, que les pathologies transformées par ces facteurs environnementaux, apparaissent et bloquent nos fonctions éliminatoires.

Pour offrir un nettoyage efficace à notre organisme,  dans un premier temps : il faut envisager de  drainer, harmoniser l’alimentation ; dans un deuxième temps dissocier les aliments, ou envisager   une mono diète,  ou bien encore, dans un troisième temps  pour les plus entreprenants,  entamer un  jeûne.

Les organes principaux et acteurs de ces éliminations sont représentés par le foie, les reins et l’ensemble du système digestif. Il s’agit tout d’abord d’alléger considérablement la digestion en dissociant les aliments. Pour éviter les carences et vous épauler dans votre cure ou votre diète, il est conseillé d’être  accompagné par un praticien de santé.

La mono diète (un seul aliment, avec hydratation) reste un bon compromis entre le jeune  et la diète, en définissant sa durée dès le départ et en l’adaptant à la saison.

Le jeûne est devenu plus populaire aujourd’hui. Cependant tout le monde, n’est pas apte à engager ce genre de cure.** Il faut impérativement un accompagnement pour une préparation progressive et sa  durée se définit selon les facteurs de santé de chacun. La reprise alimentaire se fera tout aussi graduellement.

Les sources toxiques environnementales sont la cause de la multiplication des pathologies graves, neurovégétatives, et même d’instabilités psychiques. Chacun d’entre nous, veut prendre soin de sa santé, mais le  sens de tout cela, mène inévitablement à l’origine des éléments –«  l’eau, la  terre, et l’air » – constituant notre environnement. Aujourd’hui, la prise de conscience se doit d’être collective pour soigner la Terre, et éviter les dérives, afin que le corps humain puisse se préserver.

**Déconseillé pour les personnes ayant: Hyperthyroïdie, carences,  stimulateur cardiaque, manque de confiance en soi, maladie hépatorénales, organes greffés, épilepsie.

©Cet article a été rédigé par Guylaine RAPHANAUD

Article soumis aux droits d’auteur

Important :

Ces informations sont dispensées à titre indicatif, et  ne se substituent pas à une consultation chez un praticien de santé ou thérapeute,

(Source « Bio-infos », « L’homme empoisonné » D.Kieffer)

Produit vaisselle naturel et doux

Comment faire votre produit de vaisselle naturel ?

Cela reste très simple et  voici les ingrédients à utiliser:

  • Un demi-savon de Marseille
  • 4 cuillères à soupe de vinaigre blanc savon de marseille
  • 0,5l d’eau
  • 1 à 2 cuillères à soupe de cristaux de soude
  • Huile essentielle d’arbre à thé (Tea tree)
  • Huile essentielle de cannelle feuilles

Voici comment le préparer :

Votre recette personnelle :

Râpez le demi-savon de Marseille puis placez-le dans une casserole avec 0,5 l d’eau.

Faites chauffer à feu doux en remuant régulièrement jusqu’à obtenir un liquide homogène. Éteignez le feu. Ajoutez les 4 cuillères à soupe de vinaigre en mélangeant bien. Ajoutez 1 cuillère à soupe de cristaux de soude. Laissez refroidir la préparation. Une fois celle-ci refroidie vous obtenez une sorte de gel, pareil à du liquide vaisselle.bicarbonate

Si vous trouvez l’ensemble trop liquide, placez à nouveau la casserole sur le feu puis ajoutez un quart de cuillère à soupe de cristaux de soude. Si une fois refroidi, l’ensemble se gélifie, il suffit de battre le tout au fouet ou avec une fourchette.

Une fois que  la consistance voulue, est  obtenue, finissez en ajoutant 20 gouttes d’huile essentielle d’flacon usagearbre à thé et 30 gouttes d’huile essentielle de cannelle feuille.

Mélangez vigoureusement puis placez le tout dans une bouteille usagée de produit vaisselle. Votre produit vaisselle naturel est prêt !

Pour information :  Les huiles essentielles confèrent de puissantes propriétés   antibactériennes, anti-fongiques et antivirales au mélange. Ce produit vaisselle ne manque pas d’intérêt. Il est dégraissant mais aussi doux pour les mains, n’abîme pas l’épiderme et peut être utilisé sans gants

Source ( Plante et BE) Dossier spécial

Petits batonnets de glace aux plantes

Recette rafraichissante

glaces aux plantesPour 6 bâtonnets
550 ml d’eau
30 ml d’eau de fleurs d’oranger
1 cuillère à café de jus de citron
Quelques gouttes de stévia liquide
1 poignée de fleurs comestibles ,  camomille, souci, capucine, violette, bleuet, rose, lavande, lilas, jacinthe, bourrache, coquelicot, etc.

Pour cette recette vous pouvez utiliser des moules à esquimaux
moule à esquimauxPréparation :
Mélanger l’eau, l’eau de fleurs d’oranger et le jus de citron. Ajouter quelques gouttes de stévia et goûter pour ajuster à votre goût.
Remplir les moules avec la préparation (sans les bâtons et sans les fleurs).
Laisser 1 heure au congélateur.
Sortir les moules et ajouter les fleurs (vous pouvez vous aider avec le manche d’une cuillère ou le bâtonnet). Assurez-vous que les fleurs se dispersent bien dans le moule. Ajoutez les bâtonnets au milieu.
Laisser prendre de nouveau au congélateur pendant 4 heures minimum pour qu’ils se solidifient.
Pour les démouler plus facilement, les placer  sous un filet d’eau tiède.

(Source Plantes et  Bien être)