La grossesse et la Naturopathie « La grossesse et ses petits tracas »


« Il naît dans un chou ou une rose !! C’est que l’on veut  bien croire !! »

Quelques conseils pour une grossesse au Naturel, harmonieuse et dans le Bien être !!

Tout d’abord, il est minuscule pareil à un petit haricot, lors de la 1 ère échographie, puis ensuite, il grandit dans le ventre de sa maman, et devient ce bébé tant attendu !!

La grossesse en générale est pour la femme, une source de fatigue, de fragilité diverses, d’émotivité exacerbée,  d’immunité sensible, mais aussi synonyme de cheveux ternes et cassants, allant même parfois jusqu’à la dépression post natale.

Ne prenons pas les choses à la légère, car, pour toute femme durant sa grossesse, créer le bon environnement pour le bon développement de son fœtus, est l’essentiel. Il faut compter sur une bonne nutrition, en  apportant  en grande quantité, les vitamines, les minéraux, les protéines et les acides gras nécessaires. Cela veut dire,  ne pas prendre  plus de nourriture, durant les repas mais travailler sur l’apport de nutriments, et aliments concentrés comme ceux que nous allons évoquer ci-dessous.

Les aliments à favoriser durant cette période sont nombreux :

Il sera important d’inclure à son alimentation des légumes verts à feuille, riches en minéraux, incontournable pour un bon équilibre nerveux. (Magnésium)

Les acides gras essentielles, tels que le colza, le lin, le chanvre, la noix, vont nourrir et protéger le système nerveux du bébé, en plein construction et en pleine  évolution, et de  ce fait protégera aussi  la maman (huiles et graines alimentaires).

Les protéines telles que le poisson, la volaille, les légumineuses, les œufs, le tofu, sont riches en enzymes et vitamines, mais attention  très sensibles à la chaleur.

Les graines telles que les amandes, noisettes, la noix de cajou, la noix  du Brésil, ou la noix de Pécan sont riches en minéraux et en acides gras, mais aussi en fibres et en protéines.

  • Ils existent, au contraire, des aliments à éviter durant la grossesse, pour une question de risque infectieux, ou entraînant des carences: la viande crue (carpaccio, ou tartare), le lait cru, et les fromages crus
  • Les laitages représentent de l’acidité, (lait de vache) et entrainent parfois des perturbations de la flore intestinale et une surcharge hépatique.
  • Les aliments raffinés sont des aliments complètement dépourvus de fibres et de nutriments essentiels (huile, farine <T65, sucre blanc et céréales
  • Important : ces conseils ne substituent pas à une consultation chez un praticien de santé ou un thérapeute de votre choix

Les plantes pour la toux

Les plantes qui calment la toux.

Il existe plusieurs types de toux:  grasse, sèche, ou irritative. Comment s’en défaire ?

La toux est un processus nous permettant de nous alléger de nos mucosités. Comment la calmer ?

La toux peut représenter chez certaines personnes un phénomène qui n’en finit plus, peut-être même allant jusqu’à provoquer des nausées. Ses désagréments sont à soulager le plus rapidement possible. Elle s’accompagne de spasmes, d’inflammations, et de mucosités* dites encombrantes.

Quelle  que soit la toux, il est impératif que votre médecin pose son diagnostic pour être sûr qu’il  ne s’agisse  de rien de grave.

Par la suite,  il est possible d’utiliser des plantes pour soulager la toux.

 La plupart des pastilles, ou sirop achetés en pharmacie en sont composés.

Ce qui suit est  un composé de plantes pour tous types de toux. En voici les principales propriétés et fonctions :

L’aunée (Inula hélénium) qui  a des propriétés idéales  pour les problèmes respiratoires. Elle est anti virale, et anti infectieuse, apaise les spasmes, et aide à l’évacuation des mucosités. Elle agit dans l’équilibre de la flore intestinale et soutient l’immunité.

Le thym (thymus vulgaris) il fluidifie les sécrétions,  agit contre la toux, et combat l’inflammation. Il  est anti septique et anti viral. Il s’utilise aussi pendant la période virale, pour les grippes ou rhume.

Le bouillon blanc (Verbascum Thapsus) : c’est une Plante pectorale* pour les affections respiratoires.

La réglisse (Glycyrizza glabra) : elle est  tonique  pour le système nerveux. Elle calme l’inflammation et donne un gout agréable à ce mélange de  plantes.

La mauve (Malva Sylvestris) : elle adoucit la gorge et la trachée, et composée de mucilages* apaisants.

Le plantain (plantago major) : combat l’inflammation, et les réactions allergiques.

La sauge (Salvia officinalis) : lutte contre les virus et les bactéries, et réduit  l’inflammation. (Infusion à consulter dans les carnets de

* Mucosités : substances visqueuses,  constituées essentiellement de mucus*, associées à des cellules mortes , parasites, microbes.

* Plantes pectorales : qui est propre à soigner les affections des voies respiratoires, notamment la toux.)

*Mucilage : Substance particulièrement répandue dans les racines de guimauve et les graines de lin, les lichens et les algues, qui se gonfle au contact de l’eau sans s’y dissoudre mais en formant une matière visqueuse, comparable à la gomme, et dont les propriétés épaississantes la font utiliser en médecine.

Sources ( CNRTL et Plantes et Bien être)