DETOX DE 3 JOURS POUR ALLEGER L’ ORGANISME

 » 3 JOURS LÉGERS « 

Vous trouverez le détail des recettes dans l’onglet  « les Carnets gourmands » en cliquant sur le lien suivant : http://naturopathie-prevention.fr/

 

Cinq règles à respecter

Faire vos courses en magasin bio et utiliser des produits bruts

Si vous n’avez pas faim le matin, ne mangez  pas. Respecter votre organisme,  si celui ci ne se sent pas prêt à digérer.

Ne grignotez pas pendant cette période, la digestion ne se fera pas correctement et vous risquez l’inflammation, et donc la détox sera retardée.

Salez moins, (sel au sésame..)

Prenez le temps de manger en mêlant vos aliments à la salive. Elle  permet une prédigestion des ces mêmes aliments.

Ne mangez pas en colère et devant la télévision. Avec ces conseils, le sentiment de satiété sera vite là. Ne sortez pas de table repus, mais avec encore un peu de place dans votre estomac.

Prenez l’air, aérez-vous, faites de l’exercice, reposez-vous, faites-vous masser pour optimiser la détente.

Voici 9 repas pour que vous vous sentiez plus léger !!

JOUR 1

Matin :

Infusion de romarin, et une banane écrasée avec un filet de jus de citron et une cuillère à café d’huile de colza. Ajouter à cela une cuillère à soupe  de graines broyées de sésame, macadamia, noisette, amande, tournesol, lin.

Midi :

1 salade pour 1 personne vitaminée (ingrédients précisés dans la recette)

Pour information le radis favorise  l’élimination des toxines.

Prendre les fruits en début de repas, car le sucre qui les contiennent peuvent ralentir la digestion s’ils sont ingérés après.

Soir :

Un verre de jus de carotte fait par l’extracteur de jus avec 4 carottes bio.

Une soupe onctueuse

Jour 2 :

Matin :

Thé roiibos ou infusion au choix.

Pommes au four raisins secs et cannelle

Midi :

Salade aux milles couleurs

Soir :

Fenouil mariné au citron (préparer la veille ou le midi)

Demi-avocat avec un filet d’huile d’olive et une poignée de noix de cajou (non grillées, non salées).

 

 

Jour 3

Matin :

Un green smoothie au blender

Trois noix du Brésil.

A savoir : trois ou quatre petites noix du Brésil suffisent à combler l’apport journalier recommandé en sélénium, oligoélément indispensable à l’organisme.

 

Midi :

Salade d’algues

Soir :

Soupe miso

Caviar d’aubergine

Les conseils  dans cet article ne vous dispensent pas de consulter un praticien des médecines alternatives.

Article écrit par Guylaine Raphanaud,

Source « Alternative Santé »

Pourquoi consommer des fruits et légumes de saison?

Les fruits et légumes: des saveurs et des couleurs qui nous en mettent pleins les yeux et les papilles!!

fruits et légumes étéPour commencer, observons les étals de nos marchands de fruits et légumes, nous constatons que  nous pouvons trouver certains d’entre eux tout au long de l’année. Cela incite chacun de nous à consommer des fruits ou des légumes qui ne sont pas spécialement de saison.

Il est important alors de bien redéfinir quels fruits et légumes se consomment selon leur venue, en été, en automne, en hiver et au printemps.

fruits d'étéIl est bon pour la santé de manger en tenant compte de la saison qui s’écoule. La nature met à notre disposition pléthore de nourriture végétale ou animale, pour varier notre alimentation. Cela dit ces aliments ne nous sont pas donnés par mère nature, tous, dans le même temps. Ils sont échelonnés tout au long de la saison, selon leur maturité, de périodes  en périodes plus ou moins longues, allant de 4 à 6 semaines. C’est pourquoi, on les appelle les aliments de saison.

C’est la maturité de l’aliment qui détermine son arrivée dans la saison. Ainsi selon le climat, chaud ou tempéré, on retrouvera quelques fruits  arrivés  un peu plus tôt sur les marchés, ou plus tard selon leur maturité. C’est dans cette maturité de l’aliment, que l’homme va trouver les nutriments nécessaires et  les optimiser pour ses besoins vitaux.

 Il est recommandé de les consommer à ce moment-là. On dit d’un légume ou d’un fruit qu’il est à maturité lorsque le murissement est à son comble. Il doit conserver toutes ses qualités gustatives et vitaminiques. L’organisme évolue avec la saison, en respectant les lois dépuratives de chacune d’elles et à leur rythme.fruits et legumes automne

Notre organisme est alors prêt à recevoir ce style d’alimentation colorée.

Donc, la saison définit le moment de nos besoins nutritifs. Les exigences  de l’être humain sont calquées sur ce qui correspond à l’organisation de la nature.

Ce que la nature définit comme la saison du renouveau va  se caractériser par l’arrivée des jeunes pousses comme la mâche, le mesclun, l’épinard etc…sur nos marchés. Nous  consommerons plus de  crus que  de cuit. Ces aliments regorgent de vitalité et de vitamines et donnent ainsi l’énergie nécessaire pour pourvoir à cette période de hardiesse. Cette phase de renouveau, compense le manque de vitamines et d’énergie de la saison d’hiver.

Le printemps amène son lot de vitamines et de protéines animales. Les aliments riches en protéines, œufs, viandes, permettent de pourvoir à nos besoins durant les mois d’été, lorsque les jours sont les plus longs et demandent plus encore d’énergie. Dans cette période, nous trouverons des légumes et fruits très juteux, tomates, concombres, melons, pastèques pour faire front aux températures élevées et aux besoins de l’organisme durant ces phases de chaleur.fruits d'hiver

Sur la fin de l’été,  au début de l’automne et pour  le retour d’une saison bien plus froide, la nourriture à absorber, et bénéfique pour notre organisme, doit d’être plus consistante. On disposera alors de légumineuses, d’oléagineux, lentilles, noix, fruits secs etc…Au contraire de l’été, les légumes de cette saison plus froide auront moins de jus, et nous les consommerons plus cuits que crus. On approchera la carotte, les betteraves…puisque que nos besoins en eau seront moins importants.

L’hiver quant à lui, va nous obliger à nous nourrir d’aliments caloriques, des féculents par exemple.fruits et légumes d'hiver

Les fruits moins juteux tels que la pomme, la poire vont venir garnir nos tables. On conservera les aliments d’été par le froid, un instinct naturel…Notons que  le recours de l’hiver pour l’être humain et le même pour l’ensemble de la faune. Prenez un écureuil, il fera ses réserves de graines et noisettes pour l’hiver. Nous faisons de même (coulis de tomates fraiches, bocaux de haricots verts, confiture, fruits au sirop léger  etc…)

Nos besoins se définissent essentiellement par le climat. Le nôtre est tempéré donc notre nourriture est variée, Si nous allons, sous les tropiques ou dans les pays chauds,  toute l’année, la variété des aliments que nous offre la nature,  est limitée, toujours  à la même variété juteuse de fruits et légumes, poussant à volonté tout au long de l’année.

fruits et légumes d'hiver 1Pourquoi les consommer sur le moment ?

L’important c’est de tirer profit des aliments qui nous sont proposés en saison et qui correspondent à nos besoins.

Manger des aliments peu murs hors saison ne nous permettraient pas de faire le plein de vitamines et oligo- éléments.  De plus, si nous consommons des aliments peu appropriés à la saison il y a de fortes chances pour que ces légumes ou ces fruits soient traités abusivement en conservateurs et se révèleraient peu nutritifs.

Pourquoi ?

Parce que leur culture ne pourrait se faire en plein champs naturellement baigné de soleil, mais uniquement hors champs, saupoudré d’engrais peu appropriés, pour une récolte de fruits et légumes  sans saveur et  sans maturité.

fruits et légumes printempsPour conclure :

Si vous souhaitez optimiser votre bonne santé, alors consommez vos fruits et légumes en prenant en considération leur venue en saison. Ce sera la manière simple, d’accepter et de  respecter les lois de la nature, mais surtout les conditions bénéfiques à votre bien être et votre  vitalité, toute au long de l’année.

L’Olivier, l’arbre de la diversité naturelle

olivier arbreL’Olivier et ses différents bienfaits

Nom Botanique : Olea Europea

C’est un arbre  à feuille persistante, le tronc est plutôt de couleur grisâtre, ses fleurs sont petites blanches verdâtre en grappes et à fruits ovoïdes, dès le leur maturité atteintes ces fruits deviennent noirs.

Il pousse dans le bassin méditerranéen, à l’état sauvage, mais cultivée dans les pays d’Amérique qui présentent le même climat. Les fruits de récolte à la fin de l’été, les feuilles toute l’année.

Les parties utilisées aujourd’hui sont  ses feuilles, son bois,  ses fruits pour l’huile d’olive, et les bourgeons.

bouteille huile d'oliveLa petite histoire :

c’est plutôt en Crête qu’on a utilisé et domestiqué l’olivier. On employait les feuilles pour désinfecter les blessures.

L’olivier représente plusieurs symboliques, la branche d’olivier est associée à la paix, et à  la victoire pour les vainqueurs de jeux olympiques en Grèce (couronne de feuilles). Le rameau d’olivier est présent sur le drapeau de l’ONU.

En florathérapie, (fleurs de Bach) le docteur Bach cet élixir lutte contre l’épuisement physique et psychique, suite à une longue maladie, ou à des efforts prolongés dans le temps.

Les feuilles font diminuer la tension artérielle, et améliorent la circulation, elles réduisent aussi le taux de glucose, dans le sang et sont conseillées aux diabétiques.

olive en feuille 1En gemmothérapie, on va utiliser les jeunes pousses et faire des macérats.

Ils  vont agir sur la circulation cérébrale, utile pour lutter contre le vieillissement cérébral. En effet en  macérât,  l’olivier diminue le taux de cholestérol dans le sang et se reconnait par  une action sensible sur l’hypertension.

En conclusion, l’olivier est un arbre dont les diverses qualités ont permis avec son bois de construire et de se chauffer, avec son macérât de soulager ou diminuer  certains maux,   avec ses feuilles de soigner, et avec  ses fruits, sous leur forme original ou réduit sous forme d’huile, nous  alimenter et entretenir notre santé..

Sources (Les plantes médicinales et la Gémmothérapie  Dr Halfon)

L’équilibre pour une bonne immunité

L’équilibre fragile de l’immunité*

La maladie qu’elle soit infectieuse, bactérienne, ou bien virale, se caractérise par une agression de microbes, favorisée par un terrain fragilisé.
Pour pouvoir s’installer et se développer la cause directe de ces offensives saisonnières est un système immunitaire* défaillant ou affaibli. La cause d’une immunité défaillante elle-même a de multiples explications.fruits et légumes d'hiver
Les carences diverses représentent l’un des facteurs qui explique ce déséquilibre de l’organisme causé, souvent par une alimentation peu diversifiée, un sommeil défaillant pouvant entrainer une fatigue physique importante, ou des situations de stress non gérées etc…
Les conditions pour maintenir une bonne immunité sont simples, il suffit de prévenir par de bonnes conditions d’hygiène de vie et stimuleront l’immunité.fruits d'hiver
On imagine cet équilibre comme très fragile et pour le stabiliser tout au long de l’hiver, on commencera par consommer des aliments riches en vitamines et minéraux : vitamines C par exemple avec des oranges, du kiwi, du cresson, du choux …, ou des aliments riches en soufre, anti infectieux tels que l’ail, l’oignon, l’échalote, les poireaux….
On privilégiera aussi les vitamines A et les minéraux tels que cuivre, sélénium et zinc et on consommera aussi des algues, des fruits de mer.
On pourra inclure des probiotiques qui donneront l’équilibre nécessaire à la flore intestinale.
Les plantes sont aussi le moyen de se préserver de ces agressions, comme l’échinacée, stimulante immunitaire ou bien encore l’éleuthérocoque plante tonique générale.
On emploie aussi la gemmothérapie* par les macérât glycérinés* de bourgeons, qui permettront à l’organisme de se régénérer ou bien de combattre les états inflammatoires. bourgeons
Les produits de la ruche nous apportent aussi la stimulation et la protection nécessaire, contre ces agressions. La gelée royale* et la propolis* entre autre sont des produits que l’on utilise pour travailler sur un terrain allergique saisonnier et pour prévenir de diverses offensives épisodiques.
Les huiles essentielles restent aussi un moyen de vous prémunir contre les périodes virales et agressives de l’hiver. Elles s’utilisent soit en inhalation (chez les enfants) ou bien par voie cutanée, olfactive, ou sublinguale sur les conseils d’un professionnel.
Il est important de consacrer du temps à des activités sportives, créatives, stimulant ainsi l’imagination, et donnant accès  au confort de l’esprit et du corps.
Cela évitera à l’organisme de se focaliser et de se fatiguer à répondre aux stress de la vie moderne, et mobiliser ainsi l’énergie vitale nécessaire pour notre résistance et notre bien-être.
Toutes ces moyens naturels, sont à prendre en considération sur le long terme.

Remarque : il est recommandé de consulter un professionnel pour mettre en place la méthode qui vous conviendra.
Rappel : Les huiles essentielles sont déconseillées pour les femmes enceintes et allaitantes,  les bébés et les enfants de – de 6 ans.

*Système immunitaire ou immunité : C’est l’ensemble des mécanismes de défense d’un organisme contre les éléments étrangers à l’organisme, en particulier les agents infectieux (virus, bactéries ou parasites
*Gemmothérapie: c’est une thérapie utilisant des bourgeons végétaux et jeunes pousses et radicelles, sous forme buvable dont le but est de réaliser un drainage profond de l’organisme et régulariser le fonctionnement des organes perturbés.
*Propolis: c’est une glu résineuse qui va servir d’enduit protecteur à la ruche. En effet ce sont les abeilles qui la fabriquent. Elles assurent ainsi l’hygiène de la ruche en faisant barrière aux bactéries, champignons, et virus variés.abeille qui butine
*Gelée royale : se présente sous la forme d’un gel épais blanc à jaunâtre, son goût est acide, doux et brûlant. Elle est fabriquée par les abeilles ouvrières pour les larves choisies dans la ruche afin de donner vie à la reine qui aura la vitalité et la résistance suffisante pour pondre durant 3 à 5 ans.
*Macérât : il suffit de hacher quelques jeunes pousses, de les mettre à macérer dans un mélange offrant le meilleur support pour une bonne qualité du végétal. Après 3 semaines, il est filtré, et dilué. On obtient alors un macérât concentré, que l’on va prendre sous forme de gouttes.

Les fruits et légumes de la saison d’hiver

C’est l’hiver !!!  La saison froide arrive et notre mode d’alimentation change aussi.

Le midi nous mangerons plus d’aliments cuits et moins de crus, plus de céréales, plus de protéines animales et plus de gras.

panier-legumes-hiverEt le soir nous affectionnerons particulièrement les potages, les panachés de légumes et les compotes.

Fruits et légumes de saisons

Au mois de décembre  dans nos assiettes s’inviteront  ces légumes:  le chou-fleur, les choux de Bruxelles, le céleri-rave, les salsifis, les choux navets, les cardons, les crosnes du Japon, l’oseille, les betteraves, les citrouilles, la mâche, les scaroles, les endives, les poireaux.

Au mois de décembre les fruits à consommer  seront : les pommes, les poires, les châtaignes, les oranges, les mandarines, les nèfles, les grenades.

En janvier on ajoutera aux légumes et aux fruits du mois décembre : les topinambours, les panais, les pissenlits, puis aux fruits les kakis du Japon, et les kiwis.

fruits d'hiverViendra ensuite  le mois de Février et aux légumes déjà cités nous allongerons la liste avec   la romaine  et  le Potimarron,  tout en glissant la datte en fruit, venue compléter la liste des mois d’hiver précédents.

Régalez-vous bien, car c’est l’hiver qui nous enrichit de ces aliments.

(source  l’Alimentation Selon Kousmine)