Rutabaga et panais au pesto sarrasin et jus de carotte

Ces légumes que l’on utilise si peu !!!

Recette pour 4 personnes.

recette rutabagaIngrédients : 1 rutabaga ( 250 g), 2 carottes (200 g), 1 panais ( 170 g), 2 cuillère à soupe d’huile d’olive, 100 ml de vin blanc sec, 150 ml d’eau, 1 cuillère à soupe de kouzou ( fécule d’amidon), 1 cuillère à soupe de pesto, 200 g de sarrasin nature.

Jus de carotte : 4 carottes, 1 fenouil, 1 cm de racine de gingembre.

Peler le rutabaga, les carottes, et le panais. Couper le rutabaga en quartiers, tailler ceux-ci en rayon, faire de même avec les carottes et le panais. Faire revenir ces morceaux 5 minutes dans une cocotte, avec l’huile d’olive et quelques pincées de sel, mouiller avec le vin blanc et ajouter l’eau.

panaisCouvrir partiellement et laisser mijoter à petit feu pendant 15 minutes. Diluer la fécule d’amidon, dans très peu d’eau froide, ajouter un peu de bouillon chaud et de pesto. Quand les légumes sont encore croquants, incorporer ce mélange. La liaison se fera immédiatement, bien remuer, enlever du feu et réserver.

Torréfier le sarrasin dans une cocotte à sec pendant 10 minutes. Hors du feu, ajouter 2 volumes d’eau tiédie, et du sel. Remuer, couvrir, et laisser gonfler pendant 15 minutes.

sarrasin cuitPeu avant le repas, centrifuger les carottes et les légumes, vous pouvez peler un rutabaga supplémentaire pour en faire de fins spaghettis et le joindre à votre décoration d’assiette.

Source «  Racines, du raifort au navet Pardailhan » Laurence Salomon

Carte de Vigilance des Pollens

allergiesC’est en restant vigilant sur les différentes allergies naissantes au printemps qu’il est possible de se prémunir contre les rhinites allergiques, l’asthme et bien d’autres manifestations.

Prenons toutes nos précautions en mettant en place un renforcement de nos défenses naturelles et immunitaires pour une meilleure prévention.

Voici pour commencer la carte de de vigilance des différents pollens par région.

Reportez vous à votre région pour plus de précision

http://www.pollens.fr/docs/vigilance.html

Riz onctueux au soja et confiture de cassis

Un dessert gourmand!!!

Pour 6 personnes

Préparation :10 minutes

Cuisson : 35 minutes

Repos :12 heures

Ingrédients : 1 litre de boisson Soja nature (chez soja sun ou autre), 1 pot de confiture de cassis, ou de gelée de cassis, 140 g de riz rond, 100 g de sucre.riz au lait de soja

La veille, dans une casserole, faire bouillir 1 litre d’eau. Verser le riz en pluie, puis le  retirer du feu,  dès la reprise du bouillonnement. Egoutter.

Verser le de nouveau dans une casserole, ajouter le sucre et le lait de soja. Porter le tout  à frémissement et laisser mijoter durant 30 minutes en remuant régulièrement, jusqu’à ce que le riz soit bien tendre sous la dent.

Le jour même répartir le riz dans 6 verrines ou coupelles, creuser un puits au centre et le remplir de confiture.

Conseils : la boisson soja sun »Nature  est non sucrée, vous pouvez aussi utiliser une version aromatisée à la vanille ou au chocolat mais il faudra réduite la quantité de sucre.

Trio de fruits et jus multicolores

Trio de Fruits et jus multicolores

coupe de jus de fruitsUne recette pour 4 personnes : 2 pommes, 2 pêches, 2 bâtons d’angélique, 2 bayons de rhubarbe, quelques framboises.

Pour les jus : 4 abricots, 50 g de framboises, 20 g de pistaches concassées, 1 belle poire, 1 citron, quelques                                                        feuilles de mélisse.

Pour les compotines : Faire cuire les bâtons d’angélique, laisser tiédir, puis ajouter les pêches coupées assez finement. Mettre dans un petit pot.

 Préparer une compote avec les pommes (recette compote de pommes ci-dessous) et ajouter un peu d’origan frais en fin de cuisson. En même temps, faire cuire la rhubarbe dans un sirop de fleurs de rose par exemple. Mettre en pot.

Réserver le tout au frais

jus-de-fruitsPour les jus : Pocher les abricots dans un sirop très léger,  (autant d’eau que de sucre et cuire 5 mn) puis mixer. Pour obtenir une consistance fluide ajouter de l’eau ou un peu de jus de pomme.

Mixer les framboises.

Verser les dans une flûte les 2 jus, qui selon leur densité, formeront deux niveaux.

Il est possible bien sûr d’utiliser un extracteur de jus avec les fruits.

Mettre  au frais et servir ensuite.

compote-de-pommes-Recette de compote de pommes : éplucher les 2 pommes, enlever le cœur avec les pépins et les couper en quartiers.
Verser un 4 cuillères à café de jus de citron avec les pommes dans une casserole,. Ajouter la gousse de 
vanille fendue et grattée pour récupérer les petites graines noires ou mettre du sucre vanillé.
Faire cuire le plus longtemps possible sur feux doux. La compote est prête quand elle est rougeâtre et commence à accrocher. Il faut remuer souvent. Quand elle a un peu refroidie, passer au mixer pour avoir une compote sans morceaux, ayant un peu l’apparence d’une mousse.

ASTUCES : pour que les jus ne se mêlent pas et forment des couches, il est conseillé d’intercaler des belles feuilles de mélisse ou de menthe. L’association compote et jus de fruits frais apporte toutes qualités nutritionnelles des fruits

La fraise

La Fraise….  « Chair rouge et plissée qui pend sous le bec du dindon » Non ce n’est pas ça !!! Ou…. « Collerette en lingerie tuyautée, à un ou plusieurs rangs. (D’origine italienne, elle fut portée depuis Henri II jusqu’au XVIIe s.) »…Pas de chance celle-ci ne se mange pas !!!

ensemble fraiseEnfin la bonne définition… !!!!

Nom Féminin du latin populaire « Fraga », pluriel du latin classique « fragum », avec l’influence de framboise. Fruit comestible du fraisier, réceptacle charnu de la fleur auquel sont fixés de nombreux akènes

(Source dictionnaire Larousse)

C’est le symbole de l’arrivée du printemps!!!  La fraise a 300 ans en 2014 !!!

 Un peu d’histoire… ?

 En 1714, un ingénieur et lieutenant dans la marine, nommé Amédée-François Frézier ramena l’ancêtre de la fraise, et l’introduit chez nous. On l’appella alors « La blanche du Chili ».  En 1740, on la plante à Plougastel en Bretagne, et on en retire le succès que nous lui connaissons aujourd’hui.

  fraise

Elle est l’ennemie des toxines. Et sa richesse en eau, en pectine et en potassium en fait un fruit « Détox ».

Mais pour en retirer le meilleur il faut bien la choisir, sans produits chimiques.

D’un point de vue botanique la fraise, n’est pas une baie mais un faux fruit. Ce sont ces petites graines vertes, sur sa surface rouge, appelées akènes, qui sont les fruits proprement dits. La fraise est riche en fibres,  hypotensive, et pour en optimiser ses effets, on peut l’envisager en mono diète. Riche en vitamines A, C, et en acide folique, elle offre une teneur importante en calcium comparable à d’autres fruits ou bien  même supérieure. 100 g de fraise équivaut à 32 calories.

La fraise est un fruit antioxydant naturel et protège nos neurones. Quelques études montrent qu’elle contribue à faire baisser le cholestérol.

Elle fait aussi partie des fruits que l’on cultive industriellement dans le non respect de la santé (fraises espagnoles, important résidus de pesticides qui polluent eux même notre organisme, ou même deviennent des perturbateurs endocriniens)

Alors comment choisir la fraise  et bien la consommer !!!

Acheter un produit local, avec un label IGP, (indication géographique protégée)

Comment les utiliser ?

En salade, avec quelques feuilles de menthe fraiche ou quelques feuilles de Basilic, un jus de citron et du sucre non raffiné.

 En tarte, ou bien  en confiture.

Les fraises en confiture conservent leur activité antioxydante.

A savoir :Elles ne murissent plus après la cueillette effectuée. Choisissez-les, bien rouges !!

Conservez-les à température ambiante, à l’abri de la lumière, consommez-les rapidement.

 Important : La fraise est souvent la cause d’allergie, dans ce cas  la mono diète est  à proscrire.