IV) La grossesse et ses petits tracas

Les nausées durant la grossesse

Un peu plus de 2/3 des femmes auront des nausées durant cette période. Ces nausées ou inconfort digestif sont en partis dus au bouleversement hormonal, ressenti dans cette phase de grossesse.

Le foie est l’un des organes le plus concerné par ce chambardement. Il y a plusieurs sortes de nausées occasionnées, mais la plus fréquente se déclenche lorsque que l’estomac est vide, il est donc urgent de manger. (Fruits alcalins : banane et jugulant l’acidité : les fruits secs)

Pour utiliser un moyen plus naturel, par voie interne, dans ce  genre de situation, il est utile de se servir  de plantes telles que le romarin, la mélisse ou le gingembre ou citron. Les huiles essentielles en olfaction (à respirer ou en diffusion) sont aussi une solution, rapide et efficace. Pour compléter cette pléiade d’accompagnements, ils nous restent encore les jeunes pousses de romarin en gemmothérapie (sous forme de macérât)

Chaque femme pourra choisir la solution qui lui conviendra.

Important : ces conseils sont à titre indicatifs et ne substituent pas à une consultation chez un praticien de santé ou un thérapeute de votre choix

©Cet article a été rédigé par Guylaine RAPHANAUD

Article soumis aux droits d’auteur

Les intolérances alimentaires

(Source définition Dictionnaire Larousse):
Réaction de l’organisme, anormale par ses manifestations pathologiques, à l’égard d’une substance médicamenteuse (intolérance médicamenteuse) ou d’un aliment (intolérance alimentaire).

La digestion a pour fonction de transformer les aliments afin d’en tirer le meilleur. Mais l’intolérance alimentaire nous guette dès lors que nous n’arrivons pas à transformer certains d’entre eux, parce qu’ils ont subi eux-même une transformation industrielle ou bien encore un raffinement trop important.

image douleurs-ventre
Nous ne parlerons pas des additifs, qui pénètrent notre paroi digestive et la rendent parfois poreuse et permettent l’installation d’intolérance chronique
L’intolérance alimentaire se manifeste la plupart du temps par des ballonnements, des spasmes intestinaux, et un transit irrégulier soit par une diarrhée, ou par une constipation accrue. Notre intestin devient très sensible après l’ingestion de certains aliments. S’en suivra une fatigue psychique comme physique et surtout une incapacité à digérer les aliments concernés.
De ce fait, l’inflammation de notre  paroi intestinale s’installera. Il est conseillé lorsque nous ressentons ce genre de malaise, de supprimer de notre  alimentation les éléments qui nous desservent et entrainent chez nous l’inconfort digestif. Ces intolérances alimentaires sont souvent occasionnées par le gluten et les produits laitiers. A nous de rechercher ce qui nous incommode et d’agir selon notre sensibilité.
Les rapides transformations du blé sont aussi la cause d’une mise à l’épreuve importante de notre système immunitaire.
Notre intestin, est un organe qui  se défend dès qu’une bactérie ou plusieurs d’entre elles deviennent ce que l’on appelle des menaces pathogènes ou de nature très toxiques. Pour se défendre contre cela, la muqueuse digestive s’enflamme.

image tisanesPetit conseil …
Intégrer les plantes  dans notre alimentation. Elles nous permettront de réduire l’inflammation.. Certaines herbes aromatiques ont pour but de favoriser la digestion, entre autre le basilic, la sarriette, le romarin, ainsi que la menthe. Il est possible d’aromatiser certains de nos plats en complément , avec des huiles essentielles, tel que le basilic exotique.