Les migraines

Les migraines, leurs origines, leurs causes…

migrainesLes origines, et les causes  sont  multiples et  très variées.

En voici les principales :

Ces migraines peuvent être occasionnées par un d’effort visuel trop longtemps concentré, par exemple   sur un ordinateur, une  tablette ou un  portable ou après avoir fait  un gros effort physique.

Parfois  cela  peut être dû à une correction oculaire mal adaptée,  à une grippe en préparation, ou  une sinusite aggravée, un gros rhume  ou  encore des dents mal soignées.

Les facteurs peuvent être aussi alimentaires : par exemple des repas beaucoup trop riches, des allergies alimentaires.

Ou bien des éléments bien plus personnels :comme une grosse contrariété, un rythme de vie trop  intense rompu brutalement, ( des migraines de weekends appelée aussi la migraine de l’instituteur), On n’attache  trop peu d’importance à  la migraine menstruelle, pourtant elle mérite autant d’attention que les autres causes et facteurs  évoquées précédemment.

On ajoutera à cela, la migraine  d’enfermement (endroit clos, peu aéré, obscur, bas de plafond),  puis la migraine provoquée par le froid, le vent,   ou celle due à un excès de chaleur aussi, et enfin celle provoquée par  une forte contraction des muscles cervicaux  et dorsaux donc,  par un manque de détente.

Pourtant, plus couramment la plupart des  maux de tête sont passagers et  passent très rapidement.

migraines 2En revanche, les migraines  se déclenchent et s’installent  souvent durant 4h ou bien 8h ou  parfois 48 ou 72h. En plus de maux de tête violents, elles sont souvent accompagnées de troubles visuels, de nausées, de vomissements.

On les reconnait bien ces migraines, parce qu’e la douleur est localisée le plus fréquemment, vers  la  tempe (droite ou gauche), l’œil,  la mâchoire, l’oreille, et  la  nuque de ce même coté, mais , elle peut être aussi  unilatérale.

Ces migraines violentes nécessitent  de consulter un médecin très rapidement, car il existe aussi des facteurs d‘hérédité, des facteurs de pathologies non déclarée, il est important qu’un diagnostic soit posé.

On arrive maintenant à déterminer  l’origine des migraines selon leur intensité.  En effet les migraines de stress, de peur, d’angoisse, et d’anxiétés s’intensifient plus  le soir.

Leur rythme de déclenchement peut être accrue selon la période, par exemple,  durant un examen, un enjeu particulier, une surcharge de travail trop intense ou du surmenage ou être le signe précurseur d’un  d’état dépressif.

Il existe d’autres éléments influant sur le déclenchement d’une crise de migraine comme la variation hormonales  chez la femme ou bien l’arthrose cervicale déclenchant aussi des maux de tête importants.

Avez-vous trouvé la solution pour vous soulager ??

Chacun y mettra de ce qui lui procurera confort,  le plus de soulagement, c’est sûr !!

Dans un cadre plus naturel, il ne faut pas hésiter à utiliser des hydrolats de lavande vraie, mais aussi des huiles essentielles. Il est important de  se décontracter aussi, (par des techniques de respiration et relaxations appropriées). de cette façon il vous sera plus facile d’ identifier la migraine qu’elle soit de tension, de stress ou alimentaire.

Ensuite se mettre au calme, à l’abri des lumières intenses.

therapeute avec patienteMais ….. Soyons attentifs aux signes précurseurs de la migraine !!

Prévenons la  crise, donc d’essayons de la contrôler…. Comment ? C’’est vrai, cela n’a rien d’évident !!

Consulter un thérapeute qui permettra de ré-harmoniser vos émotions, votre rythme de vie, votre hygiène alimentaire, votre sommeil. Ensemble vous pourrez rechercher la cause et  les moyens  naturels pour y faire face. Vous serez conseillé pour l’emploi juste et les précautions à prendre avec  les plantes et huiles essentielles ou hydrolats.

Souvent une grosse fatigue, de l’énervement,  des sautes d’humeurs, un manque d’appétit, des crises de boulimies,  ou bien des nausées, des écœurements,  un gêne à la lumière du jour, sont des signes annonciateurs… !!! Alors soyez vigilants et écouter votre corps.

migraines 1Remarque : il est important de noter la date, le facteur déclenchant d’après vous de la crise de migraine,  la durée, la localisation, l’intensité de la crise, ces  informations seront précieuses pour votre consultation.

Au rythme des saisons

Les saisons et notre organisme

  • LE PRINTEMPS l’énergie du foie

printempsC’est la saison du renouveau, le foie représente l’organe important de cette saison, il filtre le sang, et a une action capitale quant aux différents flux sanguins. Il nourrit les muscles lorsqu’ils sont en action, principalement  quand nous sommes en mouvement. C’est un flux obligatoire, pour humidifier et nourrir les muscles. Il a une influence sur le cycle menstruel. Le foie assure une libre circulation dans l’organisme.

Les pathologies du printemps : migraines, troubles digestifs, rhumes des foins,  allergies, herpès, eczéma, des règles abondantes et douloureuses, les vertiges, les conjonctivites, la fatigue.

  • L’ETE l’énergie du cœur

étéLe cœur est  le principal maître du transport du sang par les vaisseaux, et contrôle la transpiration.Il permet un approvisionnement suffisant aux tissus dans l’ensemble de notre organisme.(Teint rosé pieds et mains chaudes). La sueur assure la thermorégulation du corps.

Les pathologies de l’été : transpiration excessive, visage rougit à la moindre émotion, anxiétés, angoisses, hypertension, insomnie, inflammations, larmes faciles, émotions exacerbées, teint pâle et sensations de froid, sensation de fatigue insurmontable au moindre effort.

  • L’INTERSAISON, rôle starter de la rate

Elle intervient durant au moins une quinzaine de jours et  assure la transformation et le transport de l’énergie alimentaire. La rate est le facteur transformateur des aliments et des boissons ingérées en énergie. Si cette fonction est normale notre digestion est bonne et le transit intestinal est normal

Les pathologies de l’intersaison : les céphalées, digestion difficile, crise de goutte, diabète, bouche sèche, dégoûts des aliments, sensations de froid des extrémités, digestion lente, herpès, ballonnements.

  • L’AUTOMNE  les poumons maître de l’automne

automneL’air respiré est transformé en  énergie qui va couvrir 90% des besoins, mélangée à l‘énergie alimentaire, et 10 % restant, produit par la rate. C’est le poumon, le principal responsable de la respiration, toute cette énergie nourrit les tissus dans notre organisme. Le poumon est très fragilisé par les attaques d’agents pathogènes externes, porteurs de maladies. Ils contrôlent les vaisseaux sanguins, et la circulation dans la fonction cardiaque. Diffuseur essentiel pour la peau, il la nourrit et permet son humidification.

Les pathologies de l’automne : troubles respiratoires, la toux,  bronchite, et difficultés respiratoires, essoufflement, insomnie, ballonnement, frilosité impossible à réchauffer.

  • L’HIVER et l’énergie des reins

hiverLes reins gouvernent l’énergie de l’hiver, donc ils gouvernent l’eau. En effet ils transforment et transportent les liquides organiques, ils vont donner l’énergie nécessaire à la vessie pour transférer et donner une bonne régulation à nos mictions (urines).

Les pathologies de l’hiver : calculs rénaux, infections du rein,  de la  vessie, lumbagos, soif permanente, bouffées de chaleur, dépression, vertiges, acouphènes, asthmes.

 REMARQUES : Il existe différentes thérapies pour palier aux pathologies variées de chaque saison. Nous parlons ici de la Phytothérapie, de l’aromathérapie par exemple, mais il est important de consulter un professionnel afin de mettre en place la thérapie qui convient.

A propos de la 39 ème fleurs de Bach…

rescue 1On l’appelle le remède de secours, RESCUE.

Il est dit que c’est grâce à lui, que le Docteur Bach a sauvé la vie d’un pêcheur en 1930.

Rappel sur le docteur Edward BACH

C’est la compassion pour les autres et la compréhension de leurs peines qui poussent le Dr Bach dans une quête impossible appelée bonheur.

En 1913, le docteur Bach est un médecin urgentiste dans un centre Hospitalier universitaire, et occupera ensuite une fonction de chirurgien. Il  abandonne ce poste plus tard, en raison d’un problème de santé. Dès qu’il guérit il s’installe en cabinet et constate son manque de satisfaction face au traitement classique de la médecine.

 Dr-Bach-et-les-Fleurs-de-BachConcernant la guérison des patients, il remarque que leur santé malgré cela, n’est pas stable, les maladies chroniques ne profitent d’aucune forme de  traitement. Il note aussi que  dans de nombreux cas, la  médecine moderne échoue et que  la chirurgie améliore ou pallie à la souffrance.

Il se rend compte que l’ensemble des médecins, dont il fait partie a   trop peu l’occasion d’observer plus attentivement ses malades, trop concentré sur l’état physique pour penser à l’aspect plus humain. Ils oublient un peu,  que chaque individu  est fait sur un modèle différent de son voisin. Ils ont tendance à ne  pas tenir compte  de leur personnalité.

Le Dr Bach est convaincu que lui-même néglige les symptômes les plus importants que présentent ses malades. Il va commencer à chercher d’autres modes de guérison, et il s’intéressera à l’immunologie. Il va accepter un poste de bactériologiste pour trouver les réponses qu’il cherche. Il découvre que certains germes ont une relation avec certains maux constatés chez les patients. Il obtient des résultats très encourageants, en créant les sept nos-odes homéopathiques liées étroitement aux états émotionnels.

En 1933,  le Dr Bach crée le remède  de secours, mélange de 5 fleurs, pour les personnes  victimes de choc émotionnel, quel que soit la nature de leur traumatisme.

fleur-de-bach1En 1934, il s’installe à Softwell, tout près d’Oxford qui deviendra le Bach center, il sera secondé dans ses travaux par Nora Weeks et Il isolera avant sa mort en 1936,  38 fleurs de Bach avec Rescue Remedy.

Ce remède de secours « Rescue » permet  de  retrouver le calme dans une situation stressante ou de détresse et  agit sur toutes les personnalités.

Le docteur Bach a été visionnaire  puisqu’il a détecté cinq réflexes, créant l’état de stress chez un être humain

Le premier sera l’évanouissement, le second  une réaction de panique, le troisième des impulsions d’actions exagérées, le quatrième , la peur de perdre le contrôle, (exemple tremblements, bégaiements, ou mutisme) et enfin le cinquième, le dénie de d’état de choc.

Chacune de ces réactions correspond à une fleur contenue dans  RESCUE.

Dans une situation d’urgence RESCUE va stabiliser l’état  émotionnel, et donner une détente psychologique pour ensuite permettre de recevoir les soins qui s’imposent. On va parler de choc et de situation d’urgence quand notre système énergétique, et  notre psychisme est déstabilisé. Les réactions  seront différentes selon les individus. On remarquera pour certains, ce sera le choc une mauvaise nouvelle, pour d’autres le simple fait de recevoir le courrier chaque jour et d’ouvrir leur enveloppe, d’aller chez le dentiste, de passer un examen, et pour d’autres encore l’annonce d’un décès,  ou  une mauvaise chute etc…

On utilise Rescue de différentes façons. Soit en pommade, pour les petits traumatismes de la vie de tous les jours, comme les coupures, brûlures, ou entorses…. Ou en gouttes et pulvérisations.

On  peut prendre RESCUE aussi dans ce genre de situations perturbantes :

Disputes conjugales, un entretien d’embauche, une intervention en public, un événement désagréable survenu, un infarctus, dans un cadre de travail stressant, crise de panique…. Rescue évite certaines  douleurs, en cas de  migraines, il  se prend lorsque la crise est en préparation.

Rescue est composé de 5 fleurs de Bach. Ce remède d’urgence s’utilise le plus souvent ponctuellement.

Tout le monde peut prendre RESCUE.

ATTENTION : Rescue ne remplace  pas les soins médicaux.

Les conseils prodigués dans cet article sont à titre informatif et ne vous dispense pas de consulter un thérapeute ou praticien de santé naturelle ou traditionnell

 

(Sources « Les découvertes médicales d’Edward Bach, médecin, M. Scheffer, Quintessences Florales du Dr Edward Bach )

 

Des soins naturels pour mieux gérer le syndrome prémentruel

Le syndrome prémenstruel….!!

Vivre un cycle menstruel normal demeure le désir de chaque femme sur cette terre. Cela reste toutefois pour beaucoup d’entre elles, le cycle infernal d’une tempête intérieure qui se répètent chaque mois. rooibos tea
Dans la plupart des cas, cela reste compliqué d’expliquer ce syndrome, et les femmes restent désorientées devant ces manifestations mensuelles…Sautes d’humeur, manque d’énergie, crise de tristesse, peurs, anxiétés, pressentiments, envies de sucre, migraine, fatigue, rétention d’eau, dépression …la liste reste encore trop longue à énumérer !!
Certaines femmes présentent sur un plan physiologique, des déséquilibres, parce qu’elles ont tendance à consommer trop de sucre, trop de sel, trop de produits laitiers, de graisses animales, et manquent de certains oligo-éléments tels que le magnésium ou le fer. Accompagnée d’une constipation importante, et d’un stress épuisant ces éléments peuvent être à l’origine d’un syndrome prémenstruel. Ajoutons à tout cela le ballet de nos hormones qui jouent au yoyo avec une thyroïde trop active et la boucle est bouclée… !!!
Le cycle menstruel est semblable au cycle de la vie. Avant l’ovulation, (la phase folliculaire), le taux d’ œstrogène est élevé, la femme est très expansive, elle s’exprime…. Lors de l’ovulation le corps est fertile, la femme est active et créatrice, et après l’ovulation (phase lutéale) le taux de progestérone à son tour est élevé, et la femme rentre en période de nidation donc plus intériorisée sur ces émotions. Quand arrivent les menstruations, la femme doit se séparer de ce nid que représente son ventre inoccupé, et survient la tristesse du détachement. Vue sous cet angle, le syndrome prémenstruel revêt une autre dimension. L’environnement lié à la vie quotidienne, est aussi à prendre en compte, par exemple le stress, le bruit, les différences de température, le manque de lumière ou de soleil, les situations de vie non solutionnées sont une possible cause d’un syndrome prémenstruel.bien être
Donc reste à prendre en main la manière de gérer son stress.
L’augmentation de cortisol est provoquée par le stress. Les hormones d’œstrogènes et de progestérone sont régies de façon anarchique par l’organisme pour certaines femmes, à cause d’un stress trop élevé qu’elles n’arrivent pas à gérer.
La solution est de prendre du temps pour soi, s’écouter, et ressentir.
Reconnaitre tous les signes de désorganisation de son corps, et aimer les différents aspects de soi.
Ne pas dépendre des autres pour répondre à ses propres besoins.
Il faut savoir adapter aussi notre alimentation pendant la période prémenstruel : manger léger, sain, et souvent.
Préférer les fruits, et les légumes frais. Ajouter des acides gras essentiels des légumineuses, et diminuer la consommation de sucres, sel, café, chocolat et produits laitiers.
Au niveau physique, faire de l’exercice : yoga, danse, gym douce, marche etc…
Vous pouvez utiliser des plantes tels que: l’actée à grappe noire, le soja, l’igname, le pissenlit. Chacune d’entre elle aidera à gérer le syndrome prémenstruel. Vous pouvez aussi vous complémenter en vitamines et apporter des acides gras essentiels