Lotion tonique adaptée à tous types de peau

Recette naturelle pour une lotion tonique sans alcool

image beautéUne lotion tonique par définition, hydrate et stimule la peau.

L’application peut se faire 1 fois par jour le matin ou le soir, en complément de vos soins habituels.

Cette recette est facile à réaliser et sera adaptée quel que soit votre type de peau.

Si possible utilisez des ingrédients issus de l’agriculture biologique

Les composants naturels de cette  lotion :

♦100 ml d’infusion de thé vert, 100 ml d’hydrolat de verveine exotique (verveine citronnée) ,  20 ml d’hydrolat  de camomille romaine (chamaemelum Nobilis), 20 ml de jus d’Aloe vera ( aloe barbadensis), 10 ml de glycérine, 5 gouttes d’huile essentielle de verveine exotique (Litséa cubeba), 2 gouttes d’huile essentielle de Cyste ( Cistus ladaniferus).

Votre préparation :

♦Dans un premier temps, faire une infusion de thé vert : laisser bouillir 2 minutes votre eau, puis verser l’équivalent d’un sachet de thé vert si c’est un thé en vrac ou un sachet de thé vert bio.

♦Laisser infuser le tout au moins 15 minutes et ensuite  refroidir pour en retirer 100 ml uniquement.

aloe vera♦Dans un deuxième  temps, ajouter 100 ml d’hydrolat de verveine exotique au thé vert,  ensuite 20 ml d’hydrolat de camomille romaine, et 20 ml de jus d’Aloe vera.

♦Ensuite prélever 10 ml de glycérine, auxquels vous ajouterez 5 gouttes d’huile essentielle de verveine exotique, et 2 gouttes d’huile essentielle de Ciste.

♦Dans un troisième  temps et pour finaliser votre recette, mélanger l’infusion, les hydrolats et la glycérine aux huiles essentielles, vérifier que le  tout,  est bien mélangé en remuant bien.

♦Cette lotion est à conserver au froid et s’utilise sous quinze jours. Surtout bien agiter avant utilisation.

Il n’y pas de conservateur !!

La petite information : les hydrolats se présentent souvent sous la forme de flacon teintés en bleu.

Quelques explications sur les composants  de cette lotion :

hydrolatL’Hydrolat de verveine citronnée pour purifier, rafraichir le teint fatigué, et resserrer les pores de la peau.

L’Infusion de thé vert pour un soin dépuratif, antioxydant.

L’hydrolat de Camomille romaine pour régénérer, purifier  les peaux stressées et irrités et pour une amélioration de la tonicité.

Aloe vera

Le jus d’Aloe vera pour préserver les cellules, pour la cicatrisation des irritations, pour tout autre problème de peau, mais aussi pour unifier et éclaircir le teint

Ciste

L’huile essentielle de ciste pour une aide à la régénération cellulaire, la cicatrisation, et ralentit les méfaits de l’âge.

H.E. Verveine

L’huile essentielle de verveine exotique pour le coté apaisant et l’apport de sa nuance fruitée, fraiche et légère

(Source PL et BE  de C. Bonnafous)

La ménopause, un cap à passer…naturellement

La ménopause et l’alimentation

La ménopause est une étape très importante dans la vie d’une femme.

Pour passer ce moment de la vie, il est important d’être attentif, à son alimentation quotidienne, en faisant, un bon choix d’aliments, sans compter une activité physique régulière. Ces deux conditions sont la clé du mieux- être à long terme, durant et après cette période de transition.
La ménopause apparait autour des 50 ans ou même avant selon le cas.
menopausePlus précisément, elle se caractérise par un manque d’hormones, d’œstrogènes et de progestérones, (hormones sexuelles), qui créent un bouleversement, s’accompagnant la plupart du temps de bouffées de chaleur, de sueurs nocturnes, de troubles du sommeil et donc une plus grande fatigue. Il n’est pas rare non plus, de se retrouver confronté à des troubles de l’humeur et une tendance à la déprime et même parfois allant jusqu’à la dépression.
Comment passer ce cap plus confortablement ?
Une alimentation plus adaptée rend cette période moins pénible pour certaines femmes et évite une prise de poids.
Contrairement aux idées reçues la ménopause n’est pas synonyme de prise de poids systématique. Ce n’est pas le symptôme principal de cette période de bouleversement hormonal.
En effet, vos besoins caloriques deviennent moins importants en vieillissant, il convient donc d’adapter votre alimentation à vos besoins réels.
En revanche, le mal être provoqué par la ménopause peut amener certaines femmes à grignoter ou à une prise de sucre pour compenser leur ressenti.
Au contraire, c’est le moment de prendre de bonnes habitudes alimentaires, en essayant de vous séparer de vos kilos superflus, si tel est le cas.
menopause3Votre assiette quotidienne doit contenir des protéines, pour un maintien d’une bonne masse musculaire. Privilégiez les fibres solubles (lentilles, pois chiche, graines de lin par exemple) pour une meilleure absorption du cholestérol, et de ce fait, éviter un taux excessif dans le sang qui accroit le risque de maladie cardiovasculaire.
La vigilance est de mise, pour les femmes ménopausées, en effet la surveillance de l’apport de graisses et de sucres est importante.
Optez pour des huiles d’olive, avocat, et diminuer les apports, de beurre. Apportez de la vitamine C, elle se trouve naturellement dans les aliments.
De plus dans cette période de modification hormonale, la fragilité veineuse accroit la rétention d’eau, il serait judicieux de se protéger en privilégiant une alimentation riche en antioxydants.
menopause 5Les fruits rouges pour leur part, (cassis) protègeront vos capillaires sanguins.
Utilisez des aliments draineurs comme le poireau, l’asperge. Évitez de trop saler vos aliments, ceci est un facteur qui favorise la rétention d’eau.
Faites plutôt, une bonne consommation de vitamines E. Ses vertus anti-âges, auront pour fonction de mieux nourrir votre peau qui peut être plus sèche ou plus terne, durant la période de ménopause.

Ou trouve-ton cette vitamine ?
Dans les huiles végétales, l’huile d’olive, les huile de germes de blé, de tournesol entre autre.
Ces vitamines contribueront aussi à diminuer les bouffées de chaleur.

Comment modérer ses humeurs ou sautes d’humeurs durant cette période ?
L’anxiété et l’irritabilité chez la femme ménopausée, font parties de la vie quotidienne.
Consommez alors plus d’oméga 3, précieux soutien.

Ou les trouve-t-on ?
menopause 4Par exemple dans les graines de lin, l’huile de noix, …Le saumon, les sardines, les harengs….
Et enfin pour améliorer votre sommeil, vous pouvez faire des menus à base de graines de citrouilles, ou bien encore consommer des noix de cajou, et mangez des œufs.
En toute circonstance, veillez à ne pas faire de repas rapide, prenez le temps de mâcher et de mastiquer vos aliments. Ils vous amèneront une meilleure digestion et un transit régulier.
Remarque:
Le but dans ce cap, est de trouver votre nouvel équilibre. Il est toujours dans votre esprit, dans votre assiette, et dans votre organisme, mais il se définit d’une façon différente. Vous comprendrez bien, que chacune d’entre vous représente une personne unique, dans sa globalité, et que, ce qui vous  conviendra , ne  pourrait  convenir à personne d’autre.
Les facteurs de prévention de la santé sont redéfinis à cette étape de la vie d’une femme.
Écoutez d’abord les besoins de votre corps et recherchez votre harmonie personnelle.

Recette de crème de nuit reposante et hydratante

Pour un teisoin de nuit 1nt frais et reposé !!

La pollution, le stress, un mauvais sommeil, donne mauvaise mine et une mauvaise apparence de notre peau.
Voici une recette de crème de nuit nourrissante, adoucissante, composée d’huiles essentielles, d’eau florales et de quelques macérâts pour une belle action beauté.

Ingrédients :
120 ml d’eau de fleur d’oranger
100 ml de macérât huileux de calendula
20 ml d’huile végétale d’argan
4 cuillères à café de cire d’abeille
1 cuillère à café de beurre de Karité
4 gouttes d’huile essentielle de lavande bio
4 gouttes d’huile essentielle de ciste Ladanifère bio
1 goutte d’huile essentielle d’immortelle
1 goutte d’huile essentielle d’Ylang-Ylang

soin de nuitPour confectionner cette crème de nuit vous avez besoin de :
Faire fondre à feu doux la cire d’abeille au bain marie, jusqu’à l’obtention d’un mélange clair et homogène. Rajouter le macérât de calendula avec l’huile d’argan, hors du feu. Bien mélanger, ajouter l’eau florale, mélanger le tout dans un mixeur. Verser les différentes huiles essentielles et mélanger de nouveau au mixer pour obtenir une émulsion stable. Introduire dans un pot préalablement rincé à l’alcool.
Quelques informations sur les effets bénéfiques des huiles essentielles ci-dessus citées :
sommeil avec creme de nuitLa lavande a pour but de relaxer les tissus et la cicatrisation des petites irritations cutanées
Le ciste chasse la fatigue des traits et atténue les rides.
L’immortelle stimule la micro-circulation et décongestionne les tissus fatigués
L’Ylang-ylang apaise et embellit les différentes nuances de la peau.
Pour compléter cela il faut savoir que les acides gras insaturés que contiennent les huiles végétales sont des vecteurs nourrissants pour prévenir et atténuer le vieillissement cellulaire, l’huile d’argan hydrate en profondeur le macérât de calendula soulage les petites irritations de la peau.

A conserver au réfrigérateur et à utiliser dans le mois.
A vos casseroles… pour avoir un teint encore plus frais. !!!!

(Source C. BONNAFOUS – P & BE)

Au rythme des saisons

Les saisons et notre organisme

  • LE PRINTEMPS l’énergie du foie

printempsC’est la saison du renouveau, le foie représente l’organe important de cette saison, il filtre le sang, et a une action capitale quant aux différents flux sanguins. Il nourrit les muscles lorsqu’ils sont en action, principalement  quand nous sommes en mouvement. C’est un flux obligatoire, pour humidifier et nourrir les muscles. Il a une influence sur le cycle menstruel. Le foie assure une libre circulation dans l’organisme.

Les pathologies du printemps : migraines, troubles digestifs, rhumes des foins,  allergies, herpès, eczéma, des règles abondantes et douloureuses, les vertiges, les conjonctivites, la fatigue.

  • L’ETE l’énergie du cœur

étéLe cœur est  le principal maître du transport du sang par les vaisseaux, et contrôle la transpiration.Il permet un approvisionnement suffisant aux tissus dans l’ensemble de notre organisme.(Teint rosé pieds et mains chaudes). La sueur assure la thermorégulation du corps.

Les pathologies de l’été : transpiration excessive, visage rougit à la moindre émotion, anxiétés, angoisses, hypertension, insomnie, inflammations, larmes faciles, émotions exacerbées, teint pâle et sensations de froid, sensation de fatigue insurmontable au moindre effort.

  • L’INTERSAISON, rôle starter de la rate

Elle intervient durant au moins une quinzaine de jours et  assure la transformation et le transport de l’énergie alimentaire. La rate est le facteur transformateur des aliments et des boissons ingérées en énergie. Si cette fonction est normale notre digestion est bonne et le transit intestinal est normal

Les pathologies de l’intersaison : les céphalées, digestion difficile, crise de goutte, diabète, bouche sèche, dégoûts des aliments, sensations de froid des extrémités, digestion lente, herpès, ballonnements.

  • L’AUTOMNE  les poumons maître de l’automne

automneL’air respiré est transformé en  énergie qui va couvrir 90% des besoins, mélangée à l‘énergie alimentaire, et 10 % restant, produit par la rate. C’est le poumon, le principal responsable de la respiration, toute cette énergie nourrit les tissus dans notre organisme. Le poumon est très fragilisé par les attaques d’agents pathogènes externes, porteurs de maladies. Ils contrôlent les vaisseaux sanguins, et la circulation dans la fonction cardiaque. Diffuseur essentiel pour la peau, il la nourrit et permet son humidification.

Les pathologies de l’automne : troubles respiratoires, la toux,  bronchite, et difficultés respiratoires, essoufflement, insomnie, ballonnement, frilosité impossible à réchauffer.

  • L’HIVER et l’énergie des reins

hiverLes reins gouvernent l’énergie de l’hiver, donc ils gouvernent l’eau. En effet ils transforment et transportent les liquides organiques, ils vont donner l’énergie nécessaire à la vessie pour transférer et donner une bonne régulation à nos mictions (urines).

Les pathologies de l’hiver : calculs rénaux, infections du rein,  de la  vessie, lumbagos, soif permanente, bouffées de chaleur, dépression, vertiges, acouphènes, asthmes.

 REMARQUES : Il existe différentes thérapies pour palier aux pathologies variées de chaque saison. Nous parlons ici de la Phytothérapie, de l’aromathérapie par exemple, mais il est important de consulter un professionnel afin de mettre en place la thérapie qui convient.