Infusion pour la toux

infusionConseils

Infusions :

Aunée (racine) 20 g, Thym (feuille) 15 g, Bouillon blanc (fleur) 10 g, Réglisse (racine) 10g, plantain( feuille) 10g, Mauve (fleur) 5 g, Sauge (feuille) 5g.

Mettre une cuillère à soupe du mélange dans un bol d’eau bouillante et laisser infuser 10 minutes. Boire 2 à 3 bols par jour pendant 7 jours ou plus si le besoin s’en fait sentir.

Précautions : la sauge est déconseillée en cas de cancer hormono- dépendant, ainsi que la réglisse en cas d’hypertension. Si la toux persiste consulter de nouveau  un médecin.

Comment faire vos tisanes en été ?

Conseils

Les tisanes

tisane 1Faites marcher votre imagination pour des tisanes froides ou frappées !!!
Le temps est venu de savoir préparer une infusion correctement, libérant ses arômes avec délicatesse.
Elles se préparent la veille ou bien quelques heures à l’avance. Il est inutile de de les sucrer, vous en retirer toutes les saveurs. Elles seront de ce fait plus désaltérantes encore.
Qui n’a pas rêvé de boire des tisanes frappées et de pouvoir les conserver ?
Les parfums qui de dégagent de l’infusion à chaud mais frappées sont à la fois doux et raffinés
Méthodes :
Il existe 2 façons différentes pour faire une bonne tisane :
– L’infusion à froid et l’infusion à chaud frappée
macerationPour la préparation à froid :
Prendre une carafe et mettre les plantes que vous choisirez suspendues , dans un filtre en haut du récipient. Rajoutez de l’eau, couvrir et laissez macérer toute la nuit. Le lendemain, pressez les plantes avec une cuillère, et filtrez les. Nous parlerons plus ici d’une macération que d’une infusion.
Le temps d’infusion à froid est plus long, de l’ordre de 6 à 12 heures pour les plantes aromatiques, et de 2 heures pour les thés.
La macération respecte mieux les principes actifs de chaque plante.
Ne paniquez pas si vous oubliez les plantes dans cette macération, la libération des arômes n’en sera que plus fine et délicate. Il n’y aura aucune amertume,pour cette macération prolongée, qui pourrait, au contraire être présente,  pour une infusion à chaud trop longue.tisane2
Pour l’infusion à chaud mais frappée :
Mettez dans votre eau chaude,   5 cuillères rases de plantes que vous choisirez, ou 2 cuillères rases pour du thé. Laissez infuser 5 à 10 minutes en couvrant. Ensuite,  versez votre infusion sur un lit de glaçons (votre infusion devient une infusion frappée) et consommez la rapidement pour ne pas laisser fondre les glaçons et perdre ainsi la saveur des plantes.
Pour apaiser votre digestion et calmer les brulures d’estomac, vous pouvez utiliser :
L’anis, la badiane, la mélisse et la lavande
Pour une infusion plus relaxante vous utiliserez :
La mauve, la verveine, le souci le tilleul, la camomille.
Pour une tisane plus tonifiante et vivifiante :
Infusez plutôt, du cassis, de la menthe douce ou poivrée, du romarin, de la sarriette.

Petits batonnets de glace aux plantes

Recette rafraichissante

glaces aux plantesPour 6 bâtonnets
550 ml d’eau
30 ml d’eau de fleurs d’oranger
1 cuillère à café de jus de citron
Quelques gouttes de stévia liquide
1 poignée de fleurs comestibles ,  camomille, souci, capucine, violette, bleuet, rose, lavande, lilas, jacinthe, bourrache, coquelicot, etc.

Pour cette recette vous pouvez utiliser des moules à esquimaux
moule à esquimauxPréparation :
Mélanger l’eau, l’eau de fleurs d’oranger et le jus de citron. Ajouter quelques gouttes de stévia et goûter pour ajuster à votre goût.
Remplir les moules avec la préparation (sans les bâtons et sans les fleurs).
Laisser 1 heure au congélateur.
Sortir les moules et ajouter les fleurs (vous pouvez vous aider avec le manche d’une cuillère ou le bâtonnet). Assurez-vous que les fleurs se dispersent bien dans le moule. Ajoutez les bâtonnets au milieu.
Laisser prendre de nouveau au congélateur pendant 4 heures minimum pour qu’ils se solidifient.
Pour les démouler plus facilement, les placer  sous un filet d’eau tiède.

(Source Plantes et  Bien être)

Après une journée de travail…

oeilReposez vos yeux  !!!

 A faire  soi-même

(Source Plante et santé )

Faites-le vous-même !!!

Tisanes anti rougeurs
et picotements

Il arrive couramment qu’après une journée éprouvante – écrans, soleil, fumées –, vos yeux vous envoient des signaux d’alerte sous la forme de rougeurs, d’irritations et de démangeaisons. Résistez à l’envie de vous gratter mais accordez-leur en revanche une pause bien méritée en déposant des compresses tièdes d’une décoction aux plantes. Vous utiliserez pour cela deux grands classiques pour les problèmes oculaires : la fleur de bleuet et l’euphraise (également appelé « casse-lunette » ou « herbe-aux-myopes ») aux vertus anti-inflammatoires et astringentes des fleurs de camomille et de mauve. Vous pourrez ensuite garder le mélange quelques heures au réfrigérateur et profiter dans un deuxième temps de la douce sensation de fraîcheur qu’il procure.

soin des yeuxIngrédients 1 c. à café de fleurs de bleuet (Centaurea cyanus) • 1 c. à café d’euphraise (Euphrasia stricta) • 1 c. de fleurs de camomille romaine (Chamaemelum nobile) • 1 c. de fleurs de mauve (Malva sylvestris)

Préparation: 1. Mélangez les plantes à parts égales . Versez-les dans un quart de litre d’eau . Portez à ébullition puis retirez rapidement du feu . Couvez et laissez infuser 15 minutes
5.
 Une fois le mélange tiède, imbibez des cotons démaquillants de la décoction . Déposez sur vos paupières et laissez en place
10 minutes.

Trucs et astuces

Les six muscles responsables des mouvements de l’œil dans l’orbite et de la protection de la rétine sont soumis quotidiennement à une quantité d’agressions. Voici quelques idées pour diminuer la fatigue oculaire en fin de journée.

Quand vous travaillez sur ordinateur, faites des pauses de
20 secondes toutes les 20 minutes, en faisant tourner vos yeux dans les quatre directions, ce qui les « massera ».

Adoptez un environnement lumineux optimal, avec des lumières douces et bien réparties dans la pièce. Ne travaillez pas sur un ordinateur dans le noir et réglez la fréquence de votre écran d’ordinateur au-dessus de 80 hertz.

Pour éviter les yeux secs, battez régulièrement des paupières,
ce qui humidifiera et nettoiera votre cornée (nous clignons en moyenne 5 fois moins des yeux lorsque nous sommes face à un écran). Au besoin, installez un humidificateur dans la pièce et utilisez 1 ou 2 fois par jour un collyre à base de plantes (bleuet, plantain, etc.)

Les intolérances alimentaires

(Source définition Dictionnaire Larousse):
Réaction de l’organisme, anormale par ses manifestations pathologiques, à l’égard d’une substance médicamenteuse (intolérance médicamenteuse) ou d’un aliment (intolérance alimentaire).

La digestion a pour fonction de transformer les aliments afin d’en tirer le meilleur. Mais l’intolérance alimentaire nous guette dès lors que nous n’arrivons pas à transformer certains d’entre eux, parce qu’ils ont subi eux-même une transformation industrielle ou bien encore un raffinement trop important.

image douleurs-ventre
Nous ne parlerons pas des additifs, qui pénètrent notre paroi digestive et la rendent parfois poreuse et permettent l’installation d’intolérance chronique
L’intolérance alimentaire se manifeste la plupart du temps par des ballonnements, des spasmes intestinaux, et un transit irrégulier soit par une diarrhée, ou par une constipation accrue. Notre intestin devient très sensible après l’ingestion de certains aliments. S’en suivra une fatigue psychique comme physique et surtout une incapacité à digérer les aliments concernés.
De ce fait, l’inflammation de notre  paroi intestinale s’installera. Il est conseillé lorsque nous ressentons ce genre de malaise, de supprimer de notre  alimentation les éléments qui nous desservent et entrainent chez nous l’inconfort digestif. Ces intolérances alimentaires sont souvent occasionnées par le gluten et les produits laitiers. A nous de rechercher ce qui nous incommode et d’agir selon notre sensibilité.
Les rapides transformations du blé sont aussi la cause d’une mise à l’épreuve importante de notre système immunitaire.
Notre intestin, est un organe qui  se défend dès qu’une bactérie ou plusieurs d’entre elles deviennent ce que l’on appelle des menaces pathogènes ou de nature très toxiques. Pour se défendre contre cela, la muqueuse digestive s’enflamme.

image tisanesPetit conseil …
Intégrer les plantes  dans notre alimentation. Elles nous permettront de réduire l’inflammation.. Certaines herbes aromatiques ont pour but de favoriser la digestion, entre autre le basilic, la sarriette, le romarin, ainsi que la menthe. Il est possible d’aromatiser certains de nos plats en complément , avec des huiles essentielles, tel que le basilic exotique.