Le Jus de fruits et Légumes verts pour une détox

La detox du mois

La fonction de chacun des aliments suivants :

Un des composants de cette détox est la pomme. Elle est imparable pour l’élimination de l’acide urique. Apéritive, elle favorise une bonne digestion,  modère la tension artérielle et le taux de cholestérol dans le sang. Son action dépurative aide l’organisme à faire peau neuve, en décrassant le foie et la vésicule biliaire.

Pour l’accompagner dans la composition de cette détox, on y ajoutera la poire. Elle a un rôle diurétique et dépuratif. Elle agit pour la baisse du cholestérol, et lutte contre les radicaux libres tout comme l’épinard. Regorgeant de vitamines, B2 ,B6 , B9 et C, l’épinard reste un aliment à forte densité nutritionnelle. Il est préférable de le consommer cru pour son action nettoyante, régénérante et  pour la reconstruction  de l’intestin.

Concernant le concombre, ingrédients indispensable à cette detox, c’est un très bon diurétique. Il est le synonyme du soulagement des éruptions cutanées, d’une bonne circulation urinaire,  grâce à son important taux de silicium, et sa richesse en soufre et potassium. Il agit bénéfique ment sur les pathologies dentaires. Le céleri viendra compléter l’action du concombre par une bon teneur en calcium et permettra d’agir sur la fluidité du sang et de la lymphe.

On ne pouvait passer sur l’implication de la lavande dans cette détox, en utilisant son hydrolat, aux propriétés calmante, apaisante, vermifuge, antispasmodique. La spiruline (micro-algue) source de protéines d’excellente améliorera  votre jus détox.

Recette de jus vert pour un détox

200 g de pommes bio, 100 g de poires bio, 100 g de concombre bio, 7 g de céleri branche bio, 50 g d’épinard jeunes pousses bio, 1 cuillère à café d’hydrolat de lavande.

Préparation :

Lavez soigneusement les fruits et légumes, ils seront consommés avec la peau. Coupez-les en cubes, Prélevez  le jus avec un extracteur à vitesse lente. Ajouter l’hydrolat de lavande. Mélangez le tout avec un shaker. C’est prêt et servez frais.

© Cet article a été rédigé par Guylaine RAPHANAUD,

Article soumis aux droits d’auteur

(Source Plantes et bien être, L. Valéry Robert)

Le lilas, ses bienfaits encore trop méconnus de tous

lilasLE LILAS

Nom Botanique : Syringa vulgaris

 Famille : Oleaceae

Bourgeon qui est-il en gemmothérapie ?

C’est un arbuste qui mesure approximativement 2 mètres de haut, il est cultivé à titre d’ornement et il pousse en Perse, ou il trouve ses origines. Il est auréolé de fleurs blanches et violettes en grappes terminales très fournies.Il fleurit d’avril  au mois de mai.

 La petite histoire :

Le premier Lilas introduit en France le fut en 1597. Originaire de perse,  son nom  véritable est conservé presque en totalité : Lilak.

On l’utilise au moyen âge pour faire des infusions contre les rhumatismes.

Dans l’Antiquité ses fleurs étaient macérées dans l’huile d’olive et son liniment* permettait de masser les athlètes avec celle-ci

lilas 1Le Bourgeon :

On utilise le bourgeon en gemmothérapie, il se révèle avoir une action  importante sur l’appareil cardio-vasculaire.

Les thérapies traditionnelles n’ont aucune connaissance de ses propriétés anti rhumatismales.

Son macérât fluidifie le sang et permet d’avoir une action sur les atteintes coronariennes,  plus particulièrement, en ce qui  concerne les spasmes responsables  de l’infarctus. Il contribue à désobstruer les artères. C’est un draineur du cœur qui combat les spasmes cardiaques.

*Liniment : préparation liquide appliquée sur la peau en onction ou en friction, et destinéeà calmer la douleur.

Sources (Larousse des plantes médicinales et R.Halfon « La gemmothérapie »)

Le Diabète

Depuis quand connait-on le Diabète ??

Un peu d’histoire :

C’est une des plus vieilles maladies que l’on connait. On parlera ici d’un symptôme de diabète non contrôlé,  qui se définit par une urine abondante et  riche en sucre. Les perses décrivaient déjà quelques symptômes, ainsi que  l’Inde et l’Egypte ancienne.

On découvrit l’insuline au XIX ème siècle et on commençe à l’utiliser plus précisément en 1922.

Aujourd’hui,  on traite une forme de diabète, par des comprimés qui font baisser le taux de glucose dans le sang.

Diabète 1 et 2Que sais-t-on ??

Il existe deux types de diabète :

Diabète de  type 1 : plutôt chez les patients jeunes, devant recevoir une dose d’insuline journalière

Diabète  de type 2 : il se déclare souvent vers 50 ans et plus,  on peut le contrôler par l’alimentation ou la prise de comprimés.

Qu’est-ce que le diabète ??

C’est un excès de sucre dans le sang.

Pourquoi ?

A cause de l’insuffisance de production de l’hormone insuline.

Dans le cas d’un diabète de type1  aucune insuline n’est produit par le corps, alors que le diabète de type 2, c’est un défaut concernant la production partiel d’insuline et une réponse réduite de notre organisme à cet hormone.

Cernons le problème ??

Les aliments et leurs transformations chimiques ainsi que  leur digestion, émanent  du  foie.  Une partie du glucose sert de carburant à l’organisme et l’autre est conservée.

L’insuline unique dans sa forme permet aux cellules d’extraire le glucose des aliments, c’est la seule hormone capable de réduire le taux de glucose sanguin.

De quelle façon??

Elle accroît le glycogène dans le foie. Elle empêche le foie de libérer trop de glucose,  et favorise l’absorption du glucose pour les autres cellules du foie, de façon à ce que ces autres cellules ne dégradent pas les protéines de gras.

L’élévation du taux de glucose augmente l’envie d’aller uriner.

Les symptômes quels sont-ils ?

 Ddiabètees mictions (urines) abondantes, une perte de poids, la soif, et l’épuisement.

Les facteurs dans le diabète : l’hérédité, les infections, les facteurs environnementaux, et le stress.

Dans le traitement du diabète de type 2 par l’alimentation, il sera recommandé de consommer des nutriments variés, de réduire les aliments riche en gras et en sucre.

Dans le cas du diabète de type 1, il sera important d’apprendre à gérer l’apport alimentaire avec les injections d’insuline, pour un bon  taux de glucose. Le contrôle de la glycémie est plus facile si l’on mange à heures fixes.

Quelles mesures prendre ?

Sur les conseils de votre médecin, et avec l’aide d’un thérapeute, il est possible de mettre en place une alimentation, adaptée à votre diabète, ré-harmoniser les habitudes alimentaires.

Les points essentiels  :

Prendre des repas à heures régulières, consommer des féculents à chaque repas, riches en fibres, réduire la consommation de gras, limiter la consommation de sucre et aliments sucrés, faire de l’exercice régulièrement, utiliser le sel avec parcimonie, et ne pas boire trop d’alcool.

( source : Comprendre le diabète , Pr R. Bilous)