L’équilibre pour une bonne immunité

L’équilibre fragile de l’immunité*

La maladie qu’elle soit infectieuse, bactérienne, ou bien virale, se caractérise par une agression de microbes, favorisée par un terrain fragilisé.
Pour pouvoir s’installer et se développer la cause directe de ces offensives saisonnières est un système immunitaire* défaillant ou affaibli. La cause d’une immunité défaillante elle-même a de multiples explications.fruits et légumes d'hiver
Les carences diverses représentent l’un des facteurs qui explique ce déséquilibre de l’organisme causé, souvent par une alimentation peu diversifiée, un sommeil défaillant pouvant entrainer une fatigue physique importante, ou des situations de stress non gérées etc…
Les conditions pour maintenir une bonne immunité sont simples, il suffit de prévenir par de bonnes conditions d’hygiène de vie et stimuleront l’immunité.fruits d'hiver
On imagine cet équilibre comme très fragile et pour le stabiliser tout au long de l’hiver, on commencera par consommer des aliments riches en vitamines et minéraux : vitamines C par exemple avec des oranges, du kiwi, du cresson, du choux …, ou des aliments riches en soufre, anti infectieux tels que l’ail, l’oignon, l’échalote, les poireaux….
On privilégiera aussi les vitamines A et les minéraux tels que cuivre, sélénium et zinc et on consommera aussi des algues, des fruits de mer.
On pourra inclure des probiotiques qui donneront l’équilibre nécessaire à la flore intestinale.
Les plantes sont aussi le moyen de se préserver de ces agressions, comme l’échinacée, stimulante immunitaire ou bien encore l’éleuthérocoque plante tonique générale.
On emploie aussi la gemmothérapie* par les macérât glycérinés* de bourgeons, qui permettront à l’organisme de se régénérer ou bien de combattre les états inflammatoires. bourgeons
Les produits de la ruche nous apportent aussi la stimulation et la protection nécessaire, contre ces agressions. La gelée royale* et la propolis* entre autre sont des produits que l’on utilise pour travailler sur un terrain allergique saisonnier et pour prévenir de diverses offensives épisodiques.
Les huiles essentielles restent aussi un moyen de vous prémunir contre les périodes virales et agressives de l’hiver. Elles s’utilisent soit en inhalation (chez les enfants) ou bien par voie cutanée, olfactive, ou sublinguale sur les conseils d’un professionnel.
Il est important de consacrer du temps à des activités sportives, créatives, stimulant ainsi l’imagination, et donnant accès  au confort de l’esprit et du corps.
Cela évitera à l’organisme de se focaliser et de se fatiguer à répondre aux stress de la vie moderne, et mobiliser ainsi l’énergie vitale nécessaire pour notre résistance et notre bien-être.
Toutes ces moyens naturels, sont à prendre en considération sur le long terme.

Remarque : il est recommandé de consulter un professionnel pour mettre en place la méthode qui vous conviendra.
Rappel : Les huiles essentielles sont déconseillées pour les femmes enceintes et allaitantes,  les bébés et les enfants de – de 6 ans.

*Système immunitaire ou immunité : C’est l’ensemble des mécanismes de défense d’un organisme contre les éléments étrangers à l’organisme, en particulier les agents infectieux (virus, bactéries ou parasites
*Gemmothérapie: c’est une thérapie utilisant des bourgeons végétaux et jeunes pousses et radicelles, sous forme buvable dont le but est de réaliser un drainage profond de l’organisme et régulariser le fonctionnement des organes perturbés.
*Propolis: c’est une glu résineuse qui va servir d’enduit protecteur à la ruche. En effet ce sont les abeilles qui la fabriquent. Elles assurent ainsi l’hygiène de la ruche en faisant barrière aux bactéries, champignons, et virus variés.abeille qui butine
*Gelée royale : se présente sous la forme d’un gel épais blanc à jaunâtre, son goût est acide, doux et brûlant. Elle est fabriquée par les abeilles ouvrières pour les larves choisies dans la ruche afin de donner vie à la reine qui aura la vitalité et la résistance suffisante pour pondre durant 3 à 5 ans.
*Macérât : il suffit de hacher quelques jeunes pousses, de les mettre à macérer dans un mélange offrant le meilleur support pour une bonne qualité du végétal. Après 3 semaines, il est filtré, et dilué. On obtient alors un macérât concentré, que l’on va prendre sous forme de gouttes.

Comment bien préparer son coucher, pour un sommeil serein.

rituels 1Pour que le coucher reste un rituel que vous aimez, il est possible d’introduire, une fin de soirée, que l’on qualifierait d’espace-temps intime, ludique et créatif.

Explication : la fin de soirée se situe juste avant la préparation au coucher et l’introduction au sommeil. Pour optimiser tout cela,  prenons les choses dans l’ordre.

Fin de soirée :

  • la lecture d’un bon livre peut s’envisager, ou bien une promenade (été) qui va relaxer, évacuer les tensions de la journée.
  • Échanger avec ses amis ou sa famille, en prenant soins d’éviter les discussions conflictuelles, et que ce moment reste un temps de partage, et     soit propice à un bon sommeil.
  • ecouter de la musiqueEcouter de la musique, stimulante du rêve et de l’imagination.
  • Faire de la relaxation, ou bien des séances de respiration.
  • Échanger des massages, entre amis, parents ou enfants.
  • Consacrer un moment ludique  à ses enfants.
  • Se donner le temps de la créativité dans la musique, la peinture, l’écriture, sculpture, poterie, dessin, danse…
  • Tenir son journal intime tous les soirs pour l’adulte comme pour l’adolescent.
  • Ou bien sélectionner un bon programme TV, peu stressant.

Voici un coucher favorisant l’harmonie.

  • Se brosser  les dents,
  • se brosser les dents 1Bien aérer sa chambre, sa température doit être modérée et non surchauffée,
  • Diffuser des huiles essentielles d’ambiance ou d’introduction au sommeil
  • Rehausser le pied du lit pour un meilleur retour veineux.
  • S’habiller légèrement pour le sommeil,
  • Mettre une bouillotte sur le ventre et sur le foie en hiver
  • La tête du lit doit être orientée au Nord
  • Eviter les nuisances électromagnétiques (câblage électriques dans la chambre, tv, Portable etc)

Soyez attentif au passage du sommeil se caractérisant par la  lourdeur des paupières et  les bâillements.

  • SommeilPrendre la position rituelle d’endormissement
  • avoir les objets familiers que l’on aime autour de soi,
  • faire les derniers gestes  de  journée
  • N’oubliez pas  de programmer votre réveil
  • Fermer les yeux dans un contexte positif et abandonnez-vous au sommeil en toute confiance, lâchez prise.

Comment gérer la fatigue?

LA FATIGUE…

Définition (source Dictionnaire  Larousse):
« État physiologique consécutif à un effort prolongé, à un travail physique ou intellectuel intense et se traduisant par une difficulté à continuer cet effort ou ce travail ».

image fatigue
La fatigue se manifeste de différentes façons :
En hiver, durant les périodes de fêtes, et surtout début Janvier, elle se révèle  par le manque de sommeil, une alimentation  aux multiples excès, que nous n’avons pas l’habitude de gérer. L’organisme se voit mis à contribution plusieurs fois par jour pour mobiliser son énergie, dans une digestion plus importante, et une plus grande vigilance pour lutter contre le manque de sommeil.
La période d’hiver, induit chez nous une digestion lente, un sommeil peu réparateur, et une inadaptation du corps à la nature, par le manque de lumière, et d’oxygénation.
La fatigue peut être physique après des efforts intenses fournis lors d’un travail, d’un évènement (mariage, jardinage, veille pour un décès, …)
Le stress est un élément important de la fatigue. La résistance et la réponse de chacun à celui-ci ( accidents de la vie, maladie, peur, …) peut engendrer dans le temps,  du stress une grande fatigue aussi bien physique que mentale.
Simplement lorsque que nous sommes fatigués nos bâillements se multiplient. La fatigue physique se fait sentir par une grande lassitude musculaire et notre cerveau n’est plus en état de vigilance.
D’autres causes se glissent dans le mot fatigue. Mais surtout c’est la faculté de chacun à trouver son moteur pour la récupération physique et intellectuelle.
Ce sont les modes de vie que nous nous créons chaque jour, qui modulent malheureusement notre temps de sommeil. L’essentiel est de l’adapter selon l’individu et ses habitudes. Il est important de respecter notre horloge biologique personnelle, elle est différente pour chacun d’entre nous. La rupture de ces différents rythmes rendra le sommeil moins réparateur.

chat fatigué
Que faire ??
Dans un 1 premier temps, mettre notre organisme au repos, en faisant une mono diète un soir par semaine par exemple …ou bien en évitant de consommer des produits laitiers, des sucres raffinés, des plats industriels, et consommer des légumes à forte teneur en vitamines ainsi que des fruits.
Le foie est plutôt engorgé dans cette période, donc il est nécessaire d’envisager une dépuration légère et revitalisante avec quelques plantes adaptée. (Tisanes ou sureau noir).
Dans une deuxième temps , au printemps, pour faciliter la détoxication de notre organisme, mettre en place une détox plus approfondie, pour favoriser l’épuration des métaux lourds, et regagner l’énergie vitale nécessaire au bon fonctionnement de notre corps, et s’oxygéner pleinement.
Ensuite, adapter notre rythme de vie et notre mode vie, à notre horloge biologique. Écouter nos besoins, et les alarmes de notre corps, afin de pourvoir aux dysfonctionnements engendrer par la fatigue.
Et pour finir, un des facteurs à ne pas négliger est d’éviter de ressasser durant la période d’endormissement et en y incluant une période de relax, avant le sommeil. ( ou prise de plantes en tisane ou en poudre micronisée au coucher)
Toutes les conditions sont alors réunies pour induire le sommeil. Il est donc essentiel à chacun d’éviter les écrans TV, ordinateur, ou mobile, en se couchant, afin de donner l’apaisement au cerveau. De ce fait, il ne lui sera pas donné l’opportunité de rester en état de vigilance constante et de créer ainsi la rupture de sommeil que nous ne voulons pas.

 Remarque : toutes ces indications sont données à titre informatifs, pour entamer une cure dans un but thérapeutique, consulter  un thérapeute spécialisé ou un médecin.

 

Le sommeil

Image

sleeping newborn

Le sommeil :  

Le sommeil est une partie importante de notre vie, puisque qu’il nous prend un tiers de notre existence. Il est indispensable à notre équilibre nerveux, il est essentiel.
Le sommeil c’est faire mûrir le nourrisson, synonyme de développement pour l’adolescent, et de récupération pour l’adulte.

Toute personne qui manque de sommeil, peut ne plus avoir d’appétit, être malade, frileux, parfois  même hargneux, ou très irritable. Le sommeil est un cycle normal de la nature, rythmé depuis toujours par une alternance sommeil, veille. Chez un adulte, il permet la récupération musculaire et cérébrale.  A ne pas négliger, car elle joue sur certaines fonctions de notre organisme.

Quand nous avons sommeil,  le cerveau exprime par là  son envie de diminuer son activité. Nos forces alors faiblissent, arrivent les bâillements,  puis un état de somnolence.

Les cycles de sommeil se répètent autant de fois que notre cerveau en a besoin. C’est pourquoi lorsqu’il frappe à notre porte, il est préférable de le laisser nous emmener.

Notre besoin en sommeil se rythme souvent par rapport à nos émotions et notre activité physique. Les périodes de tensions nerveuses, la dépression, la grossesse, sont sources d’accentuation du sommeil.

Il existe 4 étapes dans le sommeil :

 L’endormissement,  le sommeil calme ou lent,  d’une durée de 90 minutes (contenant lui-même 4 phases), le sommeil rapide  ou paradoxal d’une durée de 20 minutes, (c’est à ce moment là, que nous nous souvenons de nos rêves),  pour terminer  par la phase intermédiaire c’est-à-dire l’éveil,  séparant les cycles de sommeil.

Toutes ces étapes font parties d’un cycle de 2 heures.

Ces phases se renouvellent et augmentent en durée,  toutes les 90 minutes environ,  et 4 à 5 fois par nuit. Le sommeil rapide ou paradoxal peut s’étirer jusqu’à 40 minutes à la fin de la nuit. Notre cerveau  peut opter entre le choix du réveil eu un nouveau cycle de sommeil.

Le sommeil dans ses fonctions se distingue de différentes façons  selon le type de  fatigue.  Par exemple,  le sommeil rapide inclura une partie réparation  et restauration  de la fatigue mentale et intellectuelle, ainsi que l’adaptation des différents systèmes comme l’ajustement  émotionnel à l’environnement social ou bien la régulation des fonctions sexuelles. Les autres fonctions du sommeil rapide  vont permettre de  faciliter les mécanismes d’apprentissage, d’accroitre la maturation du système nerveux, le renforcement de la mémoire, ou bien encore  faciliter la production de rêves dont on se souvient.

En ce qui concerne le sommeil lent, il  s’édifie au fur et à mesure. Il prépare à  la phase  de sommeil rapide et paradoxal. Le sommeil rapide  est spontané et inné.

 Exemple : pour un bébé prématuré, les ¾ de son sommeil seront sous forme de sommeil rapide.

Le sommeil rapide est essentiel après une journée de pressions et d’un apprentissage continu. Il prend une grande importance chez l’enfant, qui est soumis à un apprentissage plus important qu’une grande personne.

idosos-dormir-travesseiro

Le sommeil se définit selon l’âge, il s’élabore de la naissance à l’adolescence, prend son sens et se fixe à l’âge adulte et se dégrade à la vieillesse.

Chaque individu dort selon son propre besoin.

Cela varie :   moins de  5 heures de sommeil concernant 8% des gens,  il faut compter environ 15% dormant 5 à 6 heures,  jusqu’à une grande majorité de personnes pouvant aller jusqu’à 8 heures par nuit  (soit 62 %).

Ensuite viendront  les dormeurs de 8 à 10 heures  de sommeil (13%), et enfin  pour terminer ceux représentant la population des gros dormeurs, soit plus de 10 heures par nuit (2%°).

Notre sommeil varie en fonction de notre activité physique, notre travail intellectuel, notre style de vie, de la grossesse, des menstruations,  des périodes de pressions, ou de dépression,  ou bien de maladie.

Dès que nous manquons de sommeil le cerveau organise ses étapes de sommeil. Il est préférable d’éviter le manque de sommeil, pour ne pas entrainer la mauvaise humeur, et la perte de concentration.

 A noter que les lieux géographiques et les perturbations climatiques, perturbent notre sommeil. (Mer, montagne, froid, humidité, chaleur,).

Il est essentiel que le sommeil soit induit dans de bonnes conditions, qu’il soit précédé d’une préparation,  d’une bonne hygiène de vie, pour entrainer sa qualité. Il est important  de ne pas négliger sa ration quotidienne, et connaitre nos vrais besoins.

rooibos tea

 Préférez ne pas  vous  imposer des règles trop strictes, de même qu’à votre entourage, afin de ne pas rendre hostile le moment d’aller dormir.

Reconnectez-vous  à vos besoins et vos perceptions sensorielles et corporelles.

             « Le sommeil est pour l’ensemble de l’homme ce que le remontage est à la pendule. »

Arthur Schopenhauer