Pourquoi entreprendre un cure de printemps ?

 Réponse : Pour une bonne vitalité, et être au mieux de sa forme bien sûr!!

La cure de printemps ou cure de naturopathie repose sur différents éléments : la saison et le climat, l’hérédité, les habitudes de chacun, l’environnement affectif et professionnel, et enfin le tempérament et la constitution de chaque individu.

Ces cures se composent de plusieurs phases : 

  • La désintoxication (encrassement du terrain)

 Elle se fera par un drainage du sang, et par l’expulsion des déchets et des surcharges (métaux lourds et dérèglements métaboliques). Son but est d’arrêter la production en excès des facteurs d’encrassements, et favoriser le bon fonctionnement de l’organisme.

La phase d’épuration passe par la prise de compléments alimentaires, de décoction, extrait liquide d’associations de plantes. Ces savants mélanges permettent, l’élimination cutanée, par les urines, par les selles, et l’expiration des sécrétions pulmonaires.

  • La phase alimentaire (pour contrer la baisse de vitalité)

Elle se caractérisera par l’allégement des repas, par le calme et la sérénité, et la dynamisation des organes éliminateurs.

Les cures de Naturopathie ont une durée variable selon l’accumulation de déchets dans le corps. Chacun choisit ce qui lui convient.

Certains choisiront un jeun humide, ou un jeun sec (sans manger ni boire) durant une durée courte ; d’autres préfèreront, la mono diète, ou différentes cures alimentaires très ciblées. 

  • La phase de revitalisation ( pollutions environnementales (pesticides et perturbateurs endocriniens))

 Son objectif est de combler les carences, provoquées par l’alimentation. La mise en place d’une harmonisation alimentaire évite les dévitalisant et les aliments peu tolérés par notre organisme.

Le principe de ces différentes phases : 

  • Libérer la force vitale, menant à l’auto guérison du corps, et préserver l’immunité de notre organisme. 

Pendant cette période de cure, il est préférable de relaxer le corps entièrement, en engageant des techniques de confort, des massages relaxants, ou de la réflexologie plantaire.

Pour compléter ces actions décontractantes, il faudra compter sur la psychologie, très bon moyen pour une remise en ordre des émotions, souvent retenues par des jugements préconçues, soit pour des raisons morales, soit religieuses.

Certains mécanismes émotionnels, peuvent être la source d’actes déstabilisant pour le corps et l’esprit. Par exemple : les situations récidivantes, les chocs émotionnels, et la surexcitation psychique.

Il reste qu’un seul moyen de mesurer la libération des emprises, des doutes et des peurs encrés dans notre éducation : le lâcher prise. Il faut en profiter alors, pour se pardonner et pardonner, pour ressentir cette impression d’oxygène et de renaissance à la vie. 

  •  Le Résultat final 

Toutes ces mesures s’adaptent à des cures vitalogènes*, alimentaires, associer à des activités physiques, sportives, ou de loisirs plaisirs. 

 La clé du Bien-être reste et demeure une bonne gestion du stress, une alimentation saine, l’activité physique et l’envie de s’ouvrir à l’environnement.

 *Vitalogène : environnement naturel (soleil, mer, forêt, animaux)

Les informations et conseils présentés sur le site « Naturopathie-prévention.fr »et « La Page Facebook « « Bien être et Nature Bio » ne se substituent pas à une consultation ou un diagnostic posé par un médecin ou un professionnel de santé, susceptible d’apprécier précisément votre état de santé.

©Cet article a été rédigé par Guylaine RAPHANAUD

Article soumis aux droits d’auteur

Sources ( Plantes et Bien être et Revitalisation Naturelle D. Kieffer)

Leave us a Message

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.