Le diabète et un nouveau mode de vie

Le diabète de type 2

Quand il est diagnostiqué, ce type de diabète est déjà bien installé. En revanche, la partie pré-diabétique, celle avant le diabète réellement établi, est réversible. Cette première période de la maladie se définit par une glycémie à jeun, supérieure à la norme[1], mais pourtant peu élevée, pour qu’un diabète puisse être diagnostiqué. C’est à ce moment précis qu’il faut modifier son mode de vie, son alimentation, et son hygiène de vie. 

Il reste toutefois quelques facteurs impossible à rectifier et à prendre en compte : les antécédents familiaux, l’âge, l’obésité, le surpoids, une alimentation trop riche en sucres (plats industriels et tout prêts, et fastfood, aliments ultra transformés[2]) et en graisses, et le manque d’activité physique.

Pour mettre fin à ces mauvaises habitudes, mieux vaut s’orienter vers une alimentation brute, gardant toutes les qualités nutritives des aliments, et écarter à jamais les aliments ultra transformés. A éviter les plats allégés élaborés par les industriels, et qui pour pallier à l’allègement du plat, rajoutent du sucre. Les bienfaits de cette nouvelle ligne alimentaire, sont d’éviter les risques d’hypertension artérielle et d’obésité.

Mieux vaut laisser de côté les habitudes de grignotage d’aliments sucrés, et les fringales ! Pour remédier à ces envies irrépressibles, mieux vaut les remplacer par un grand verre d’eau avec un fruit, ou bien des amandes ou des noix. Pour une bonne prévention du diabète, préférer des aliments comme les céréales complètes, pauvres en sucres, une alimentation riche en légumes et en légumineuses. Associer à cela, la pratique d’une activité physique journalière à dose raisonnable, permettra aussi d’accélérer une perte de poids pouvant prévenir l’apparition du diabète. Des gestes simples chaque jour, marcher, se déplacer en vélo, monter et descendre les escaliers au lieu d’user d’un ascenseur.

Ces petites choses les unes associer aux autres ne feront qu’améliorer l’hygiène de vie de chacun. Pour vous aider dans cette initiative, n’oubliez pas les plantes pouvant agir et réguler la glycémie.


Important : 

Ces informations sont dispensées à titre indicatif, et  ne se substituent pas à une consultation chez un praticien de santé ou thérapeute, pour la mise en place de la  thérapie qui conviendra personnellement au patient.

©Cet article a été rédigé par Guylaine RAPHANAUD

Article soumis aux droits d’auteur

[1] Glycémie à jeun : taux de sucre dans le sang à ne pas dépasser à jeun : 1,26 g/l

D’après : Dr BODIN Luc, Mieux lire et comprendre vos analyses biologiques, 4ème édition mise à jour, Éditions du Dauphin, 2014. 

[2] Dr FARDET Anthony, Halte aux aliments ultra transformés, Mangeons vrai, Essais-documents, Éditions Thierry Souccar, 2017.

Leave us a Message

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.